10282020Headline:

Côte d’Ivoire : MAURICE KAKOU GUIKAHUÉ répond au premier ministre Hamed Bakayoko

Le Premier ministre, chef du gouvernement est monté au créneau le samedi 26 septembre 2020 face à l’appel de l’opposition à la désobéissance civile. Hamed Bakayoko depuis la ville de Bouaflé avait prévenu que le gouvernement n’acceptera plus la destruction de biens publics.

« Monsieur le président, nous serons obligés de vous désobéir un peu si l’opposition continue de donner des mots d’ordre pour la destruction des édifices de l’état. Nous n’allons plus accepter le désordre(…)Ils nous trouveront devant leurs portes avec la note de ce qu’ils ont détruit quand bien même que certains parmi eux sont logés dans des logements de l’État, » a-t-il prévenu.

Suite à ces propos du Premier ministre ivoirien, MAURICE KAKOU GUIKAHUÉ, Secrétaire exécutif du PDCI-RDA n’a pas manqué de réagir.

« HAMED BAKAYOKO n’a pas parlé comme un Premier ministre. Il a parlé comme un chef de parti ou comme un militant. Alors qu’il n’était pas à un meeting du RHDP. Il était à une visite d’Etat. Il ne devrait donc pas parler en militant. Mais on fait le constat qu’il a parlé à BOUAFLÉ en militant.
C’est le RHDP qui est responsable de la paix dans le pays. Vous voyez, on dit souvent que quand tu es orphelin, quand on parle à l’enfant qui a ses parents, comme l’oreille n’a pas de porte, il faut bien écouter. Au-delà des réactions épidermiques, j’ai analysé les propos de HAMED BAKAYOKO. Je veux préciser que la désobéissance civile ne veut pas obligatoirement dire la violence.
Personne n’a jamais parlé de violence. Or le Premier Ministre dans son propos a parlé de violence. Voici le message que HAMED BAKAYOKO a fait passer. Il dit, si vous lancez un appel et qu’on casse, détruit des biens, on viendra vous donner la note à votre domicile.
Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que le RHDP s’est organisé pour casser à la place des manifestants. Et je veux que l’opinion nationale et internationale le sache. HAMED BAKAYOKO vient d’avouer à BOUAFLÉ qu’ils se sont organisés pour que toutes les manifestations pacifiques de l’opposition soient perturbées par les gens du RHDP qui vont perpétrer des casses qu’on va mettre sur le compte des responsables de l’opposition qui auront lancé l’appel.
Et ensuite, ils vont venir dans les domiciles des responsables de l’opposition pour leur donner la note des casses. Il y aura donc violation de domicile. Donc HAMED BAKAYOKO vient de confirmer la paternité de tous les enlèvements actuels.
Il a déjà préparé des escadrons de la mort qui vont sévir très bientôt. D’autant plus que nous avons lancé la désobéissance civile et que nous ne reculerons pas. Que l’opinion nationale et internationale soit donc informée que le gouvernement Rhdp a décidé de casser à la place de l’opposition et décidé d’aller chercher les responsables de l’opposition chez eux à la maison. HAMED BAKAYOKO veut opérer des violations de domicile, des agressions à domicile et appliquer des procédures extrajudiciaires à des IVOIRIENS. HAMED BAKAYOKO devient donc une menace pour les Ivoiriens. Et c’est dommage.
Nous avons lancé le mot d’ordre de désobéissance civile et nous attendons l’exécuter. Quand vous êtes les enfants de DIEU, il vous aide toujours. Aujourd’hui, HAMED BAKAYOKO vient de dévoiler dans l’euphorie, ce qu’a préparé le gouvernement RHDP n’est pas pour le dialogue. Tout ce qu’ils disent par rapport à paix, c’est ZÉRO. Ils préparent la violence», a-il déclaré.

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Recent Articles