07192024Headline:

Côte d’Ivoire: menacé de mort, par un avatar, l’ex préfet Vincent réagit

L’ancien préfet d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, Vincent Toh Bi, a été la cible de menaces pour ses prises de position dans la très remuante arène politique ivoirienne. Il a réagi en appelant à accepter les différences d’opinion.
« Nous, on va te broyer »; c’est le message de menace reçu par l’ancien préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi. L’homme n’a pas tardé à répondre à travers les réseaux sociaux et appelle au respect mutuel. « Je n’ai pas réalisé que la Côte d’Ivoire était devenue un moulin géant à broyer, à écraser et à concasser tous ceux qui ont des opinions différentes », a déclaré Toh Bi.

« Si les partisans de l’Opposition ont pour seule mission de broyer ceux qui ne les rejoignent pas; si les partisans du Pouvoir n’ont pour seule arme que de concasser ceux qui ne partagent pas leurs idées; si les partisans du Pouvoir et de l’Opposition ne rêvent que d’écraser, de broyer et de concasser ceux qui veulent seulement se mettre au milieu de la basse-cour, il y a fort à craindre que les efforts pour bâtir un pays prospère et pacifique, soient vains », a ajouté l’ex-préfet.

« Ceux qui ont broyé ont été broyés »
L’ancien préfet profite de sa sortie pour donner quelques conseils et appeler au respect mutuel. « Respectons-nous mutuellement. Acceptons nos différences. C’est ce qui construira notre pays. On n’a pas besoin d’appartenir à la même maison pour commencer à s’aimer », indique-t-il.

Toh Bi ajoute qu’«il y a une chose que personne n’ose dire dans le débat politique en cours en Côte d’Ivoire : tous ceux qui ont broyé d’autres ont toujours été broyés eux-mêmes, dans les cycles de gouvernance de ce pays. Dans l’Histoire de la Côte d’Ivoire, cette vérité n’a jamais été trahie. Au lieu d’instiguer la peur les uns contre les autres et nous faire rattraper plus tard par les fantômes de nos mauvais actes passés, pourquoi ne pas adopter le discours et le comportement qui permettent à tout le monde de vivre tranquille, quelle que soit l’opposition et quel que soit le Pouvoir en place ? »

Melv Sage

What Next?

Recent Articles