08052020Headline:

Côte d’Ivoire: Nabo Clément, ex. Ministre des eaux et forêts, de retour à San-Pedro parle de ses adversaires, des exilés et de la réconciliation

« Il y a un temps pour toute chose. Nous sommes aujourd’hui dans le temps du pardon et de la réconciliation. Je n’ai aucun problème avec le Président Alassane OUATTARA. Il y a quelques années, quand je demandais aux uns et aux autres de militer au RDR et de suivre le Président Alassane OUATTARA, j’étais la risée de certaines personnes. Aujourd’hui, les personnes qui m’ont combattu, hier, prennent le plaisir d’être au restaurant du RHDP.

Mais le RHDP, c’est le RDR. Le parti politique que j’ai contribué à installer dans la commune et dans la région de San Pedro. Ceux qui insultaient le Président Alassane OUATTARA au moment où je parlais de lui à San Pedro sont ceux-là mêmes qui sont aujourd’hui en train de manger, parce que, disent-ils, c’est au RHDP qu’il y a à manger. Je suis venu vous demander de tout laisser tomber et de pardonner.

Au cours de ces voyages (Ghana, Togo, Benin…), j’ai vu des frères Ivoiriens dans la souffrance. Aujourd’hui, nous sommes là, à manger et à dormir auprès de nos femmes. Mais nous oublions que ce n’est pas le cas pour de nombreux frères et sœurs dont les foyers sont brisés parce qu’ils sont en exil.

Pour la paix et la réconciliation, il faut que ces frères et sœurs qui sont encore hors du pays rentrent. Il faut que ceux qui sont en prison soient libérés. Mais tout cela doit se faire par la négociation. Il faut négocier, il faut parler avec le Président Alassane OUATTARA parce que c’est lui qui est aux affaires. Et c’est le message que je suis venu vous donner. Cela devrait être le rôle de la Chambre des Rois et Chefs traditionnels de Cote d’Ivoire ».

Observateur Citoyen

Comments

comments

What Next?

Recent Articles