03302017Headline:

Côte d’Ivoire: Nouvelle constitution, Anaky «Voici ce que Bédié doit dire à Ouattara»

anaky kobenan

Innocent Anaky  Kobena président d’une branche du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA), dans une déclaration dont copie est parvenue à KOACI. a jeté un regard critique sur la gestion de Ouattara  , suite à la sortie de trois de ses proches.

Il s’agit de Roger Banchi ex membre de l’ex rébellion, Amy Toungara épouse d’Adama Toungara et l’ex ministre de l’intégration Adama Bictogo.Ces derniers dans leurs propos rapportés par des médias sonnaient le cri d’alarme.

Pour le premier concernant l’enrichissement illicites des pontes du pouvoir, la seconde, le manque d’emplois des militants du RDR et la cherté de la vie , tandis que le dernier évoquait , la fracture abyssale entre les hauts responsables du parti et la base .

De ces cris l’ex membre fondateur du RHDP retient deux choses : « L’ensemble du peuple Ivoirien est dans le marasme et la désolation. Cherté de la vie, coût de l’électricité, soins de santé, transport élèves, etc. Désormais, ce sont les militants du RDR qui sont devenus les premières voix d’opposition, gagnés par l’amertume de toute la population, et il n’y a pas de meilleure alerte dans une société que celle qui vient des propres rangs du pouvoir », pour la première leçon qu’il tire, et ensuite. « Le RDR reconnait lui-même que le système en place ne crée pas d’emplois, et plus personne ne croit au million d’emploi crées par An ! »

Pour l’ancien député qui s’adresse au président du PDCI comptable de la gestion de Ouattara selon lui, le pays a besoin d’un dialogue entre tous ses acteurs pour un avenir meilleur, mais non d’un nouveau projet constitutionnel.

« Pour trouver un début de solution a tout ce qui précède, nous souhaitons que le Président Bédié qui est tout aussi comptable de l’impasse de cette gouvernance et donc du drame que vivent les Ivoiriens, car caution morale du régime », accuse –t-il , avant de poursuivre . « Qu’il prenne sur lui d’intervenir auprès de son jeune frère pour qu’il accepte que tout le monde se retrouve : pouvoir, opposition, société civile, partenaires au développement pour proposer et tracer les chemins du futur pour une Côte d’Ivoire retrouvée et résolument tournée vers l’avenir. »

Donatien Kautcha, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment