07242017Headline:

Côte d’Ivoire /Nouvelle Constitution et sortie de Mélechon : Un leader politique en France dit ses vérités au député français et à Ouattara

Alassane ouattara

Président du Parti Ivoirien du Peuple (PIP) et résidant en France, Gnadou Zadi a réagi à l’actualité concernant la Côte d’Ivoire dans un échange sur la toile.

Que pensez-vous des propos de Mélenchon devant le parlement européen sur ce que doit être la réaction des Européens vis–à-vis des africains?

La réaction de Mélenchon au parlement européen est purement électoraliste. Il a fait cette déclaration fracassante en vue des élections prochaines en France, présidentielle et législatives notamment. Nul n’ignore le nombre élevé de Français d’origine ivoirienne voire africaine en France. C’est à destination de cet électorat que Mélenchon fait cette sortie. Et croyez-moi, il sera rejoint par d’autres candidats à l’élection présidentielle française.

 

Que dites-vous du référendum en Côte d’Ivoire pour une nouvelle constitution ?

 

Pour qu’il ait une modification de Constitution, il faudrait d’abord qu’elle existe. Tel est le cas de la Constitution ivoirienne qui n’existe pas, ni de fait, ni de légitimât. L’ex Constitution ivoirienne a été attaquée par l’ex rébellion et rangée aux calanques grecques par le régime Ouattara. Elle pourrait être modifiée si elle était auparavant rétablie. Ce qui entraînerait indubitablement des conséquences juridiques de légalité du régime Ouattara. Modifier ce qui n’existe pas, nous dépossède de notre propre existence. L’Être et le Néant ! Tel est le dilemme auquel le régime Ouattara sera confronté dans les mois à venir. Le Parti Ivoirien du Peuple ose espérer qu’il prendra la bonne décision pour une paix réelle et définitive en Côte d’Ivoire.

Quelle attitude que doivent adopter les Ivoiriens ?

Les Ivoiriens doivent désormais se concentrer sur ce qui unit, la paix, la fraternité et l’unité de la nation ivoirienne et non ce qui divise, la guerre de constitution. Pourtant, tout le monde sait aujourd’hui que la Côte d’Ivoire fonctionne à gré, sans aucune constitution. Aucune loi ne légitime quoique ce soit en Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire demeure un pays sans foi ni loi. Le peuple ivoirien doit mettre fin à cette situation qui n’a que trop duré. Oui, tout autant que nous sommes, où que nous soyons, nous devons prendre nos responsabilités.

Je vous remercie.

Auteur: Onésime K – Ivoirematin-News

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment