09242017Headline:

Cote d’Ivoire: Nouvelles tractation autour de Soro Guillaume-Ce qui se passe

Depuis quelques semaines, ça se bouscule déjà autour du chef du Parlement ivoirien. Plusieurs députés, principalement des anciens réélus, s’activent déjà pour les postes disponibles auprès de leur président. Notamment, le fauteuil de premier vice-président de l’Assemblée laissé par l’ex-député de Touba, l’honorable Sarah Sacko Fadiga, qui n’a pu se faire réélire dans sa circonscription. D’autres femmes, ex-homologues de Mme Fadiga, qui ont réussi, elles, à renouveler leurs mandats au Parlement, ne cachent pas leur volonté d’occuper le prestigieux fauteuil vacant, aux côtés de Guillaume Soro. Parmi ces prétendantes, l’honorable Célestine Trazéré Olibé, une très proche du président de l’Assemblée nationale, qui lorgnerait, en secret, le poste. La député d’Issia jouit déjà d’une très grande confiance du chef du Parlement ivoirien. En fin décembre 2016, elle aura été le choix de celui-ci pour le représenter à l’ouverture du Festival du Tchologo (région natale de Guillaume Soro), avant de l’y rejoindre à la fin. Député d’une circonscription de l’Ouest, Célestine Trazéré a des chances de ravir un poste de vice-président, et même celui du Premier vice-président, pendant les deux dernières législatures, occupé par une femme. Avant l’honorable Fadiga, en effet, c’est Dr Marthe Ago, ancienne député de Bingerville, qui avait assumé, pendant 10 ans, cette fonction, aux côtés du professeur Mamadou Koulibaly, sous la 9è législature de 2000 à 2010.

Dans l’anti-chambre également de Guillaume Soro, une autre femme non moins intéressée par les postes laissés vacants, Amy Toungara, député réélue de Treichville qui aspire aussi à monter de grade à l’hémicycle. Elle manifeste cette volonté dans la discrétion auprès de son président. Le dimanche 8 janvier passé, lorsque Guillaume Soro s’engageait à faire faire campagne auprès des formations politiques ayant eu des élus dans la nouvelle Assemblée, Mme Toungara, qui ne compte pas d’ordinaire dans l’entourage du député de Ferkessédougou, figurait en bonne place dans sa délégation. L’épouse de l’actuel ministre-conseiller à la Présidence chargé du Pétrole et de l’Energie, qui aura soutenu ouvertement le président réélu de l’Assemblée nationale, peut en attendre la dividende. Un poste de vice-président, et pourquoi pas celui du deuxième rôle à l’hémicycle ne déplairait pas à la ”Grande dame” de Treichville, qui s’active dans l’ombre de Soro. Tout comme ces deux femmes, d’autres anciens députés réélus marquent au pas le président de l’Assemblée nationale dans l’espoir de compter parmi ses plus proches collaborateurs. Selon des indiscrétions, les tractations seront déjà en cours pour la cooptation des futurs membres du bureau de Guillaume Soro. A ce propos, des personnalités comme l’ancien ministre de la Défense, auraient la faveur du chef du Parlement ivoirien.

Paul Koffi Koffi, ancien collaborateur à la Primature de M. Soro, pourrait retrouver une place de choix dans son entourage à l’hémicycle. Dans la foulée, le Fpi d’Affi N’guessan, à défaut d’avoir pu former un groupe parlementaire pour n’avoir obtenu que 3 députés à l’issue des législatives de décembre 2016, pourrait espérer un poste de vice-président à l’Assemblée. Conformément aux dispositions de l’Assemblée nationale, le bureau devrait refléter la configuration politique de l’institution. Ce qui ouvre une porte à l’ancien Premier ministre, Pascal Affi N’guessan, et à ses camarades élus de son parti. Le président du Fpi, député de Bongouanou sous-préfecture accepterait-il lui-même ce poste ? Ou le passerait-il à l’un de ses poulains ? Il en est de même pour les leaders de l’Udpci, Albert Mabri Toikeusse, et de l’Upci, Gnamien Konan, qui ont lâché le poste de président de leur groupe parlementaire par alliance, l’Udpci, à Laurent Tchagba. Les deux ex-ministres attendant la formation du Bureau de Guillaume Soro pour se proposer aux postes de vice-présidents plus prestigieux.

Félix D.BONY

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment