10242017Headline:

Côte d’Ivoire: Opération «CPI ça suffit» , ce que prépareraient des parlementaires ivoiriens et européennes pour la libération de Gbagbo

– L’opération «CPI ça suffit  » lancée par le parti de Charles  Blé Goudé le Congrès Panafricain pour la Justice et l’Egalité des Peuples (COJEP) était à sa deuxième étape le week-end dernier à Grand Yapo dans le département d’Agboville (Agneby Tiassa).

L’invité spécial qui était le député d’Azaguié Alain

« Nous avons nos revendications. La première c’est la libération des prisonniers politiques ivoiriens à commencer par celle du président GBAGBO et du ministre  Blé Goudé pour une vraie réconciliation », a-t-il indiqué d’entrée, avant d’ajouter. « Nous irons à la CPI les voir. Nous sommes en accointances avec des parlementaires européens et surtout néerlandais. Nous allons nous mettre ensemble pour la libération du président Gbagbo et du ministre CBG. Ici à l’assemblée nationale nous avons aussi déposé sur la table la loi de l’amnistie! Il faut que tout le monde soit amnistie comme Soro et ses hommes qui ont amassé des sous du pays ! La réconciliation des ivoiriens passes forcément par la libération du président GBAGBO. »

Invité d’honneur le récent démissionnaire à la tête de son parti l’UPCI, Gnamien Konan, a pour sa part indiqué que parler aujourd’hui de la réconciliation sans parler de l’ex chef d’Etat ivoirien détenu à la Haye et son co-détenuBlé Goudé S ainsi que son épouse , cela s’apparentait selon lui, à cacher me soleil avec la main.

« Parler de réconciliation sans parler de Gbagbo, de Simone et de Blé Goudé, c’est comme cacher le soleil avec la main », a indiqué l’ex ministre avant de poursuivre. « On a besoin de GBAGBO pour aller à la réconciliation. Il trouvera les mots justes pour apaiser les ivoiriens ».

L’opération «CPI ça suffit  » lancée par le COJEP a pour but d’attirer l’opinion nationale et internationale sur la nécessité de libérer Laurent Gbagbo et Ble Goudé poursuivis par la Cour Pénale Internationale, pour crimes de guerre et contre l’humanité commis lors de la crise post-électorale de 2011.

Donatien Kautcha, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment