10292020Headline:

Côte-d’Ivoire Ouattara a toujours le monopole de la CEI de 6, il passe à 9 membres

 Onu @CEI

Le bureau de la CEI toujours contrôlée par Ouattara passe de 6 à 9 membres

Par Patrice Allégbé

Le gouvernement ivoirien a adopté vendredi un projet de loi modifiant la composition du bureau de la Commission électorale indépendante (Cei), qui passe de six à neuf membres « dans un souci de consolidation de la paix et du renforcement de la démocratie », a dit son porte-parole, Bruno Koné, face à la presse.

II a précisé que cette nouvelle composition du bureau de la Cei, en charge des élections générales dans le pays, ne changeait pas l’effectif de la commission centrale qui « reste à 17 membres ».

Cette décision intervient « pour permettre que les choses se passent de la meilleures façon, pour entendre toutes les réactions aujourd’hui de l’opposition et au regard du contexte politique », a ajouté Bruno Koné.

« L’Alliance », une coalition de partis de l’opposition dont celui de l’ex-président Laurent Gbagbo, avaient suspendu sa participation à la Cei, dénonçant le « non-respect (…) des engagements pris par le gouvernement » pour un « bureau consensuel ».

Le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara « a décidé de faire un effort supplémentaire pour intégrer l’opposition à cette Cei », a ajouté le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, à l’issue d’un Conseil des ministres extraordinaire.

« Les modifications faites portent premièrement sur la désignation de deux secrétaires adjoints supplémentaires et sur la création d’un poste de quatrième vice-président », a-t-il souligné.

La commission qui comprenait six membres, dont le président, trois vice-présidents, un secrétaire et un secrétaire adjoint, passe désormais à neuf, avec un président, un quatrième vice-président, un secrétaire et trois secrétaires adjoints.

PAL

Comments

comments

What Next?

Related Articles