05272017Headline:

Côte-d’Ivoire -Ouattara explique pourquoi les cadres du FPI ont été arrêté

le trio fpi

arrestations récentes des cadres du FPI – Ouattara les accuse d’avoir « violé la loi »

Hubert Oulaye, Sébastien Dano Djédjé et Justin Koua, trois cadres du Front populaire ivoirien, interpellés début mai après leur participation au congrès faisant de Laurent Gbagbo le président du parti et détenus depuis, “ont violé la loi’’, a affirmé dimanche à Odienné (850 Km au nord d’Abidjan) le président ivoirien Alassane Ouattara, lors d’une conférence de presse.

“Nous n’arrêtons pas les gens en fonction de leur couleur politique (…) Ces gens apparemment ont violé la loi. Ils savaient bien qu’ils ne devaient pas faire cette manifestation. Ils ont voulu tenir tête aux forces de l’ordre et simplement la loi est appliquée. Nous le ferons avec fermeté. Nous voulons la cohésion, la réconciliation mais nous ne voulons pas un Etat de désordre’’, a déclaré M. Ouattara, face à la presse, au terme une tournée aux couleurs de précampagne à la présidentielle de 2015 dans le nord ouest de la Côte-d’Ivoire.

Selon Amnesty international plus de 400 prisonniers politiques sont détenus par le régime Ouattara, parmi lesquels les anciens ministres Lida Kouassi et Assoa Adou. Selon plusieurs observateurs ces arrestations ont pour but de permettre à Pascal Affi N’guessan, président dissident de l’ex parti présidentiel, de renforcer son emprise sur la puissante machine électorale que représente le parti de l’ex président Laurent Gbagbo.

Avec Alerte Info

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment