05262017Headline:

Côte d’Ivoire-Ouattara fixe les règles, coup dur pour Banny

banny et ado

Ouattara sort les griffes

En visite d’Etat à Odiénné, le président ivoirien, Alassane Ouattara a mis en garde ses rivaux de l’opposition. Le chef de l’Etat a notamment invité ceux-ci à mettre de l’eau dans leur vin. C’est ce qu’indique Fraternité Matin. « Le président Ouattara à la classe politique : ”ce que les Ivoiriens veulent, c’est du concret” », titre le journal gouvernemental à sa Une. « Nous ne voulons pas un Etat de désordre. Nous ferons en sorte que les Ivoiriens soient en paix. Que la sécurité continue de régner dans ce pays », a déclaré le président ivoirien.

Dans le même ton, Le Patriote écrit à sa Une : « Depuis Odiénné, Ouattara aux opposants : ”arrêtez les blagues” », titre à sa Une le quotidien. « Il ne faut pas que les gens prennent le prétexte de la période électorale pour intimider quelque ivoirien que ce soit. Il faut que nous allions à ces élections de façon apaisées », a indiqué le chef de l’Etat.

Cependant, cette bonne volonté affichée par le Numéro 1 ivoirien, Le Temps n’y croit pas vraiment. Le journal se fie, notamment, à la situation de Koua Justin. « Détenu au camp pénal de Bouaké : comment le régime veut casser Koua », souligne à sa Une le journal. « En clair, pour le maintenir coupé des réalités et de la connaissance, le régime use de cette méthode de l’ère du parti unique pour ”éliminer intellectuellement” Koua Justin », explique le quotidien proche de l’opposition.

Banny contré

Candidat à l’élection présidentielle de 2015, Charles Konan Banny vient de perdre un soutien de taille. De fait, les chefs traditionnels de sa région ont décidé de lui tourner le dos. C’est ce que fait savoir L’Inter. « Présidentielle 2015 : la chefferie Akouè rejette la candidature de Banny », titre en manchette le journal. Selon le quotidien, « L’ex-Premier ministre, candidat déclaré à la présidentielle d’octobre 2015 vient de perdre un soutien de taille. Il s’agit des garants de la tradition du canton Akouè. Ceux-ci, à travers une déclaration, ont décidé de le lâcher dans son aventure à la présidence de la République », signifie le quotidien.

De son côté, l’opposition a décidé d’investir le terrain. C’est ce que fait savoir Le Temps. Le journal publie notamment le programme des tournées des cadres membres de la Coalition nationale pour le changement (CNC) dans le District d’Abidjan et sa périphérie.

Pour sa part, Le Sursaut se montre alarmiste en faisant état de possibles violences à l’approche de cette élection. « A 4 mois de la présidentielle : de nouvelles attaques se préparent », peut-t-on lire à la Une du journal qui révèle que, « l’ONU fait état des miliciens qui préparent des opérations d’envergure pour déstabiliser la Côte d’Ivoire ». le journal indique de ces hommes armés pourraient venir de la zone frontalière avec le Liberia qui est ”une bombe à retardement”.

Linfodrome.ci.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment