10222018Headline:

Côte d’Ivoire: Ouattara ou Bédié, la chefferie baoulé balance.

La période où Henri Konan Bédié appelait la chefferie traditionnelle baoulé à soutenir Alassane Ouattara semble désormais révolue. Depuis les dissensions entre le Président de la République et le président du PDCI-RDA, les têtes couronnées du Grand Centre se cherchent.

Les relations entre Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié tanguent depuis un certain temps. La pomme de discorde entre les deux têtes fortes de la coalition au pouvoir est indubitablement l’alternance en 2020. La question du Parti unifié a également renforcé le fossé entre les alliés d’hier. Dans cette lutte de positionnement entre les deux hautes personnalités ivoiriennes, les têtes couronnées du pays baoulé ont du mal à se ranger d’un côté ou de l’autre, tant les enjeux sont énormes.

Des chefs Baoulé s’étaient en effet rendus massivement au palais de Carnaval de Bouaké, ce 1er octobre 2018, pour apporter leur soutien à l’ancien député Louis Habonouan dit Empirus, favorable au RHDP unifié, suite à sa nomination comme PCA de l’Office nationale de l’eau potable (ONEP). 38 des 39 chefs de cantons de la région du Gbêkê étaient présents à cette cérémonie.

« Le Conseil du Royaume Baoulé, traduit ses remerciements et sa reconnaissance au chef de l’Etat, son Excellence Monsieur Alassane Ouattara pour la nomination de son fils, Monsieur Louis Habonouan en qualité de PCA de l’ONEP. Le Conseil du Royaume Baoulé, renouvelle son soutien indéfectible à son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire, pour ses actions de développement en faveur du pays en général et, du peuple Baoulé en particulier », ont-t-ils indiqué dans un communiqué dont copie nous est parvenue.

Cependant, une autre discordante est venue apporter un démenti formel du soutien des chefs coutumiers baoulé au Président Ouattara au détriment du Sphinx de Daoukro.

« Contrairement à la rencontre que nous avons eu avec le président Bedié à Daoukro, qui a été plus authentique, celle-ci en revanche était purement et simplement à caractère politique. C’est ça la différence. Nous avons été trompé en croyant que nous venons célébrer un des nôtres. C’est à de la pure propagande RHDP unifié, qu’on est venu assister », a déclaré, sans ambigüité, ce chef baoulé qui a participé aux deux rencontres (Daoukro et Bouaké).

Poursuivant, il ajoute : « Moi je vous le dis et notez-le bien, nous le peuple Baoulé n’allons jamais, et au grand jamais trahir notre frère Bédié qui au-delà d’être à la tête du PDCI RDA, est d’abord et avant tout, un Baoulé, et ça, c’est sacré chez nous. Bédié c’est notre fétiche. Il a convoqué une réunion avec nous ses parents Baoulés, chez lui à Daoukro, à son domicile. On voulait qu’il nous parle en Dioula ou Bété, ou encore Koulango ? Mais soyons sérieux. Et retenez bien, là encore, il ne s’agissait pas de question politique. »

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment