03232017Headline:

Côte d’Ivoire –Ouattara va rencontrer l’opposition en septembre :Mais pas La CNC

Amhed Bakoyoko et CNC

Alassane Ouattara annonce la date de sa rencontre avec l’opposition: La CNC écartée

Le président de la république de Côte d’Ivoire, son excellence Alassane Ouattara a annoncé hier dimanche lors du giga-meeting qu’il a présidé à Séguéla, qu’il rencontrera en septembre, les partis politiques de l’opposition y compris ceux du RHDP.

En parlant des partis politiques de l’opposition, le chef de l’Etat n’a pas caché son inconsidération pour la Coalition nationale pour le changement (CNC). En effet, son discours a clairement  montré qu’il ne serait pas prêt à rencontrer l’équipe de Charles Konan Banny.

“Il y a un ministre d’Etat chargé du dialogue politique et qui rencontre, de manière régulière, les partispolitiques. Bien évidemment, il lui appartiendra de me faire une proposition quand il sera prêt pour que je puisse moi-même rencontrer les partis politiques. Il s’agit de tous les partis politiques qui sont concernés par ce dialogue. Bien sûr, il y a des partis du RHDP. Également, des partis membres de la Cei, d’autres partispolitiques. Ceci dépend surtout du calendrier que me proposera le premier ministre Ahoussou Kouadio-Jeannot. J’espère le faire en septembre,” a indiqué le chef de l’Etat.

Pour lui, le moment serait favorable pour échanger avec ces partis puisque le gouvernement a déjà réglé toute une série de questions dans le cadre du dialogue politique avec le premier ministre Ahoussou Kouadio-Jeannot.

“Les choses avancent bien. Que ce soit la question des libertés provisoires, celle des réfugiés, la question du dégel des comptes. Nous avons également le financement extraordinaire des partis politiques parce que vous savez, ne peuvent bénéficier du financement de l’Etat, que les partis membres de l’Assemblée. Ce n’est pas moi qui ai fait cette loi. Je l’ai trouvée en place. Malgré cela, nous avons prévu le financement extraordinaire pour un certain nombre de partis qui ne sont pas représentés à l’Assemblée nationale,” a-t-il insisté.

Il rassure enfin que le dialogue continuera, mais sans toute fois précisé si la Coalition des partis politiques membres de la CNC est concernée par ce processus.

Un membre de la CNC avait révélé, il y a peu, que le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko leur avait conseillé d’intégrer le Dialogue direct à défaut de ne plus avoir d’interlocuteurs: chose qui est en train de se concrétiser…

Nous vous reviendrons.

A’D.

Source IM

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment