09152019Headline:

Côte d’Ivoire/ Parlement: «Tant que je serai là, il n’y aura plus de divergences entre l’Assemblée Nationale et les pouvoirs exécutif et judiciaire », a fait savoir Amadou Soumahoro

Des Chefs traditionnels convoyés, jeudi, à la résidence du président de l’Assemblée Nationale à Cocody-Riviéra par des cadres du RHDP du Gboklê. Ces têtes couronnées issues principalement de Sassandra et de Fresco sont venues traduire, disent-elles, leur reconnaissance et célébrer le président Amadou Soumahoro pour avoir nommé le député Fregbo Basile, vice-président de l’Assemblée Nationale.

Une nomination qu’ils qualifient d’historique (?) car disent-elles « Depuis 1970, c’est la première fois qu’un fils de cette région est porté à ce poste au sein du parlement ». Si dans le fond, la démarche est peut-être à saluer, dans la forme, c’est du grand folklore qui a été servi. Et les acteurs principaux de cette scène, ce sont le président du Conseil régional du Gbôklê, Philipe Légré, et le député Fregbo Basile.

Eloges du Rhdp, échanges de dons, autocélébration sont, entre autres, temps qui ont meublé ce grand folklore. Une rencontre qui a servi de prétexte à ces cadres du Rhdp unifié de présenter au président Amadou Soumahoro et au ministre d’Etat, Hamed Bakayoko, les militants du Pdci de cette région qu’ils ont fait virer au Rhdp.Cette délégation de têtes couronnées était conduite par le chef central de la région du Gbôklê, Toukrou Papa Justin.

Ce dernier a traduit la reconnaissance des populations au président Amadou Soumahoro avant de faire les éloges du Rhdp unifié. « Fregbo Basile était du Pdci et pêché par Philippe Légré pour intégrer le Rhdp. Le maire de Sassandra était du Pdci, il a été également pêché au Rhdp. Nous les chefs,nous sommes avec nos enfants et cadres qui sont Rhdp », a-t-il relevé.

A sa suite, c’est Fregbo Basile qui a pris la parole pour vénérer ses mandants avant de brandir comme un trophée de guerre tous les cadres du Pdci-Rda qu’il a réussi à faire partir au Rhdp unifié. En retour, le président de l’Assemblée Nationale a remercié ses hôtes avant de jeter un regard sur la nouvelle institution qu’il dirige.

« Certes, il y a la séparation des pouvoirs comme l’indique la constitution. Mais soyons réalistes, l’Assemblée Nationale est autonome mais elle n’est pas indépendante car nous dépendons du pouvoir exécutif. Nos questeurs qui s’occupent de nos paies sont logés au ministère des Finances. Tant que je serai là, il n’y aura plus de divergences entre l’Assemblée Nationale et les pouvoirs exécutif et judiciaire », a fait savoir Amadou Soumahoro.

Cette cérémonie qui a duré plus de deux heures et qui fut immortalisée par une photo de famille qui va, à coup sûr, servir de témoignage du soutien des chefs traditionnels du Gbôklê au Rhdp unifié.

Lire sur afriksoir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment