10182017Headline:

Côte d’Ivoire-PDCI -RDA /Yasmina Ouégnin brise le silence : Ce que dit le deputé de CoCody

J’y suis, j’y reste ! La formule est moqueuse évidemment pour certains observateurs politiques. On l’entend aujourd’hui, on la lit dans les médias, elle commente et désigne l’attitude de Yasmina Ouegnin et sa décision de rester au PDCI, malgré les « affaires » qui ont éclaté autour de la député indépendante de Cocody et de son élection aux législatives de décembre 2016.

 

La sanction qu’elle a écopée à la veille des élections pour indiscipline au sein du parti, sa suspension des activités du bureau politique, Yasmina Ouegnin, vainqueur des législatives dans la commune de Cocody face au  RHDP était déjà candidate lorsque ces révélations font du bruit dans la presse et sur les réseaux sociaux. Neuf mois après, elle déclare que cela n’affectera pas sa décision de rester au PDCI, de rappeler qu’elle n’était pas exclue et de s’en remettre aux activités du parti « Je n’ai pas quitté le PDCI-RDA, je n’ai jamais été exclue, j’avais été sanctionnée. Mais vous devez savoir que je ne suis pas à ma première sanction. Je suis à ma troisième sanction. Etre sous sanction ne signifie pas qu’on a quitté le parti. Bien que je sois sanctionnée, on ne refuse pas mes cotisations. Je paie mes cotisations. A-t-elle dit « j’y suis, j’y reste ! »

Alors comment comprendre cette première personne, ce « je » qui parle qui évoque parfois une autodérision, un sourire, une manière de faire passer une détermination un peu inattendue comme si on tapait du poing sur la table… mais pour rire, alors que la député de Cocody a aussitôt rejoint un autre groupe parlementaire autre que le parti dont elle se réclame tant “Je ne suis pas membre du groupe parlementaire PDCI-RDA mais je reste membre du Bureau politique. S’il y a une réunion du Bureau politique, je viendrai” a t-elle fait savoir avant de faire remarquer que les choses changent progressivement depuis son retour et l’engagement des cadres ne déroge pas moins à l’objectif du parti, celui de revenir aux affaires en 2020. La question est de savoir si la député de Cocody pourra concomitemment défendre les idéos de son groupe parlementaire “vox populi” et militant dans le plus vieux parti qui recommande plus d’exigence au niveau de ses cadres.

“Mon objectif c’est un PDCI fort et conquérant, qui se met au service des populations. (.) On revient aujourd’hui dans le droit chemin, je suis la plus heureuse. Il faut effectivement trouver la volonté de rassembler. Si on ne peut pas se réconcilier au sein même de notre parti, ce n’est pas au niveau de la Côte d’Ivoire qu’on peut apporter quelque chose.
J’ai apprécié personnellement le retour de Kouadio Konan Bertin. Il est revenu et aujourd’hui, il a décidé de prendre son bâton de pèlerin pour mobiliser et pour faire passer le message du PDCI”.
autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment