04182024Headline:

Côte d’Ivoire – perturbation des cours : Adama Coulibaly appelle à la reprise

En Côte d’Ivoire, précisément à Yopougon, une démolition de l’établissement primaire et secondaire Cha-Hélène a eu lieu. Une action qui s’inscrit dans le cadre d’opérations de déguerpissements menées dans le quartier de GESCO. Après les différentes mesures prises, le ministre Adama Coulibaly appelle à la reprise des cours.
Après la démolition de l’établissement primaire et secondaire Cha-Hélène en Côte d’Ivoire, une réunion de crise a été organisée pour discuter des mesures à prendre en réponse à cette situation. En effet l’inspecteur général, coordonnateur général de l’inspection générale du ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Adama Coulibaly, a informé les participants des mesures prises.

Celles-ci incluent l’identification des élèves affectés par cette démolition. Ceux qui ont quitté le quartier seront relocalisés grâce à un dispositif de réaffectation express, tandis que ceux restant dans la région seront redéployés dans des établissements voisins. Ainsi, l’objectif est de permettre aux élèves de reprendre les cours dès cette semaine.

En outre, Adama Coulibaly a également averti que des manifestations généralisées pourraient entraver la mise en œuvre de ces solutions et le respect du quantum horaire. Il a appelé au calme, à la sérénité et à la levée du mot d’ordre de grève de la Fesci.

Par ailleurs, le 1er vice-gouverneur du District, Yéo Kolotcholoman, a informé de la séance de travail entre le District, la FESCI et le fondateur de l’établissement pour trouver des solutions. Cela inclut l’administration scolaire, le recasement des élèves dans des établissements environnants, et d’autres actions.

En dépit, le comité de suivi, avec la participation du fondateur de l’établissement démoli, a été mis en place. Bonaventure Assalé, secrétaire national chargé des questions académiques de la FESCI en Côte d’Ivoire, a salué l’initiative de la rencontre et a promis de faire le point avec son mandant et le Bureau exécutif national, qui communiqueront via divers canaux.

What Next?

Recent Articles