03272017Headline:

Côte d’Ivoire /Pétition pour la libération de Gbagbo : la signature d’Affi indésirable/les raisons

affi,sangare
– La cérémonie de signature par Pascal Affi N’Guessan , président du Front populaire ivoirien (Fpi), de la pétition pour demander la libération de Laurent Gbagbo, l’ex-chef de l’Etat ivoirien détenu à La Haye aux Pays-Bas , à laquelle la presse a été invitée samedi 23 juillet 2016 à Abidjan ,a été annulée.

Les raisons pour lesquelles cette cérémonie n’a pas eu lieu, ont été expliquées aux journalistes par un service de Communication, visiblement embarrassé : “La cérémonie a été reportée car le président Affi a une rencontre cet après-midi (du samedi 23 juillet 2016, Ndlr) à 16h avec Bernard Dadié, principal initiateur de la pétition pour la libération du président Laurent Gbagbo. La cérémonie sera donc reprogrammée après cette rencontre, à une date ultérieure.

Le centenaire Bernard Dadié est le président du Congrès national pour la résistance et la démocratie (Cnrd), une coalition devenue moribonde depuis l’éclatement de la crise au Fpi et le départ de plusieurs partis pour l’Alliance des forces démocratiques (Afd) présidée par Affi. Il est avec l’avocat togolais et ami de Laurent Gbagbo, Joseph Koffigoh, initiateur de la pétition.

De par ses prises de position, Bernard Dadié est perçu comme en phase avec Aboudrahamane Sangaré et Laurent Akoun, les chefs de file de la fronde au Fpi opposée à Affi N’Guessan, qui avait été récemment reçu par Bernard Dadié, sorte de repère et de conscience morale pour le camp Gbagbo sollicité pour résoudre la crise qui mine le Fpi.

afrikipresse.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment