10212017Headline:

Côte d’Ivoire/ Plusieurs arrestations : des armes, des munitions et des treillis saisis dans le Sud-ouest

frci
Des armes à feu, des munitions, des treillis et de la drogue ont été saisis

La situation sécuritaire était volatile, il n’y a pas si longtemps, dans la zone du sud-ouest ivoirien. Notamment à Grabo où des attaques ont été menées par des hommes armés dont certains arrêtés, avaient même fait de graves aveux. A savoir, créer une situation d’instabilité totale et en profiter pour changer la nature du régime.

On pensait alors que les choses s’étaient désormais tassées et que la situation était devenue normale. Malheureusement, c’est faire fausse route que de le penser ainsi. A preuve, selon nos sources, des informations récurrentes parviennent à la 5ème légion de la gendarmerie nationale basée à San Pedro. Des informations faisant état de ce que des mouvements suspects sont menés dans le département, par des individus tout aussi suspects. Ces hommes armés attaquent non seulement sur les axes routiers pour dépouiller les voyageurs d’importantes sommes d’argent, mais ils s’en prennent également aux agents des forces de l’ordre, pour leur arracher leurs armes à feu.

Cette collecte d’argent et d’armes à feu ne semble pas, aux yeux des autorités sécuritaires, aussi anodines qu’on pourrait le croire. En clair, cette façon d’agir est bien loin d’être le fait de voleurs ordinaires. Les agents des forces de l’ordre en sont à rassembler des pistes pouvant permettre de localiser et de neutraliser ces quidams, quand la présence d’hommes suspects est signalée dans la sous-préfecture de Gabiadji. Notamment, dans le gros village de Tui.

Alors, dans la nuit du lundi 27 au mardi 28 juillet 2015, un important détachement d’éléments de la 5ème légion de la gendarmerie nationale débarque dans la bourgade et mène une opération de bouclage. Et l’action menée par les gendarmes, dans le village, s’avère fructueuse. A en croire nos sources, ce sont plusieurs individus, dont des soldats démobilisés, qui sont interpellés. Les agents des forces de l’ordre saisissent également une dizaine d’armes à feu, des munitions, des treillis et de la drogue. Tous ces suspects font actuellement l’objet de minutieuses enquêtes, pour savoir ce que recouvre exactement leur activisme dans la zone du sud-ouest de la Côte d’Ivoire où la situation sécuritaire demeure relativement fragile.

KIKIE Ahou Nazaire

Soir info

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment