09212018Headline:

Côte d’Ivoire, Politique: Après son interpellation, Koné Katina s’explique

 

Justin Koné Katina a été interpellé à l’aéroport Kotoka d’Accra (Ghana), dans la nuit du 11 mars 2018, par la police ghanéenne.

Il a été relâché le lendemain lundi 12 mars, rapportent des sources concordantes. «Je suis rentré de l’Afrique du Sud aux environs de 23h. Pendant que j’attendais mes bagages, des éléments de la police sont venus vers moi et m’ont demandé de les suivre», explique-t-il, interrogé par un confrère.

Le lendemain, les policiers «m’ont ramené toutes mes affaires et mes documents de voyage aux alentours de 10h ce matin. Ils ont par la suite dit qu’ils se sont trompés de personne et ont présenté les excuses de la police ghanéenne, avant que je ne sois libéré», poursuit-il.

Justin Koné Katina se trouve en exil au Ghana depuis la fin de la crise post-électorale, en 2011. Un mandat d’arrêt international lancé par le gouvernement ivoirien contre lui est encore en vigueur. L’Etat ivoirien l’accuse d’avoir participé au «braquage de la Bceao» pendant la crise.  Il a, de ce fait, été jugé à Abidjan et a été condamné à 20 ans de prison.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment