07222018Headline:

Côte d’Ivoire, Politique: Jean Louis Billon rencontre Gbagbo à la Haye

Le bouillant, Jean Louis Billon, porte-parole du Pdci-Rda, pourrait rencontrer à a Haye, Laurent Gbagbo, dans les jours à venir.

C’est à croire qu’entre le Pdci-Rda et les partisans de l’ex-président, Laurent Gbagbo, la décrispation est vraiment irréversible dans la dynamique d’une probable alliance pour la reconquête du pouvoir en 2020. L’information livrée par le bimensuel panafricain, La Lettre du Contient (LC) dans sa dernière édition disponible cette semaine, est édifiante.

L’ex-ministre du Commerce, Jean louis Billon, actuelllement porte-parole du Pdci-Rda et Secrétaire exécutif chargé des Etudes, de la Prospectives et de la Propagande de cette formation politique, va rencontrer Laurent Gbagbo. L’ex-président du Conseil régional du Hambol déchu de ce poste par le régime du Rdr, est annoncé à la Haye, à la prison de Scewengen où est détenu l’ex-chef de l’État comparaissant devant la Cour Pénale internationale pour crime contre l’humanité. M. Billon selon LC, effectuera ce voyage de rapprochement dans ce mois de mars, sur instruction du président de son parti, Henri Konan Bédié, en bisbille avec son allié au pouvoir, Alassane Ouattara, leader du Rdr.

Les rapports entre le Pdci-Rda et le Rdr, les deux formations pilotes de la coalition au pouvoir, le Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp) sont très tendues ces derniers temps, sur des calculs d’intérêt liés aux échéances de 2020 déjà en vue. Henri Konan Bédié et ses partisans, dans une dynamique affichée et exprimée de reconquête du pouvoir, réclament une alternance au Rdr, sur la base de l’appel de Daoukro ayant fait d’Alassane Ouattara, en 2015, e candidat unique du Rhdp. Mais, le chef de l’État, soutenus par les caciques de son parti, n’entend pas s’engager dans une telle aventure. En contrepartie, les dirigeants du Rdr exigent la mise en place du parti unifié annoncé dans le même appel de Daoukro, quitte à trouver le successeur du président de la République, en 2020, dans ce bloc unifié.

Ces deux positions diamétralement opposées, pourrissent l’atmosphère entre les alliés, malgré la mise en place d’un Comité de haut niveau pour l’unification dont les travaux avancent à la traîne. Pendant ce temps, dans chaque camp, on essaie de fourbir ses armes en envisageant un plan B, pour le cas où la rupture serait consommée. Au Pdci-Rda, on n’exclut pas l’idée de nouvelle alliance, quand le Rdr lance une bataille pour gagner l’opinion.

Le président Bédié, faut-il le rappeler, a déjà reçu le président du Fpi, Pascal Affi N’guessan en plus d’émissaires qui entretiendraient des relations discrètes entre lui et le camp Sangaré, plus proche de l’ex-président Laurent Gbagbo. Dans ce contexte, une visite de Jean Louis Billon à l’ex-président achèverait de convaincre sur les sérieuses options du Pdci-Rda et de son président que Affi N’guessan présentait, il y a quelques semaines, comme « une chance pour sauver la Côte d’Ivoire ». Nul doute que le Sphinx de Daoukro prend au sérieux ce rôleavec le risque que la visite de M. Billon, classé parmi les plus intransigeants sur le projet de reconquête du pouvoir en 2020, scelle définitivement le sort de l’alliance au pouvoir pus que jamais brinquebalante.

SOURCE: linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment