06192018Headline:

Côte d’Ivoire, Politique: Que cache la rencontre Alassane-Soro Guillaume?

 

C’est à croire que la vie politique en Côte d’Ivoire est faite de surprises et de rebondissements. Il n’y a aucun risque de le dire devant ce qui s’apparente à un nouveau deal qui est en train de se sceller au sommet de l’Etat entre le président de la République, Alassane Ouattara et le chef du Parlement ivoirien, Guillaume Soro. L’information est du confrère, l’hebdomadaire panafricain, Jeune Afrique (JA). Ce confrère révèle des synonymes du dégel entre le chef de l’Etat et son ex-dauphin avec qui il y avait eu quelques bisbilles, suite à l’affaire Soul To Soul, qui continuent de faire couler beaucoup d’encre et de salive.

Dans sa confidence intitulée ”’Ado – Soro, le degel”, JA note d’importantes concessions entre les deux hommes depuis une rencontre qu’ils ont eu à la mi-février dernier. Le président de la République aurait accédé à la demande de Guillaume Soro de réintégrer ses proches éloignés de la gestion du pouvoir. Alassane Ouattara aura alors instruit le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, de trouver une affectation de ces compagnons du président de l’Assemblée nationale. C’est dans cet esprit, fait comprendre JA, que l’ex-chef d’Etat major des armées, le Gal Soumaïla Bakayoko, limogé en janvier 2017, a été nommé le 28 février dernier, à la présidence du Conseil d’administration de la société ivoirienne de raffinage (Sir).

Comme l’ex-patron de l’armée, l’ex-député de Korhogo, Alphonse Soro, aurait retrouvé son poste de Conseiller à la Primature. Bien d’autres cadres suivront. Notamment les anciens ministres, Alain Lobognon, Sidiki Konaté ou Affoussiata Bamba Lamine sur la liste des futures nominations.

Dans la foulée, Guillaume Soro serait en train de préparer un coup fumant pour son mentor. Pour témoigner sa reconnaissance au chef de l’Etat, le président de l’Assemblée nationale se préparerait à parrainer une cérémonie d’hommage à Alassane Ouattara, à Ferkessédougou, son fief natal. Un véritable signe d’un nouveau départ entre ces deux hommes et leurs partisans qui connaissent des moments de frictions depuis 2017.

Faut-il le souligner, Guillaume Soro s’était rapproché d’Henri Konan Bédié, le président du Pdci-Rda, qui semble emboucher la même trompette que l’opposition qui se rapproche de lui ces derniers temps. Ceci expliquerait-il la paix des braves entre Ouattara et Soro, le père et le fils au pouvoir depuis 2011?

SOURCE: linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment