09192020Headline:

Cote d’Ivoire-Pont Henry Konan Bedié. On peut dejà y circuler

pont henry konan bedié

Plus que quelques semaines de travaux à réaliser encore sur le chantier du projet du pont Henri Konan Bédié, avant la livraison officielle des ouvrages prévue le 16 décembre prochain.

Mais avant cette date, la circulation sur le pont Hkb, long de 1,5 km, est actuellement possible. Une visite de chantier initiée hier, mardi par l’Agence de gestion des routes (Ageroute) a permis de constater le niveau d’avancement des travaux. En compagnie du Directeur général de l’Ageroute, Bouaké Fofana et des responsables de la Société Concessionnaire du Pont Riviera-Marcory (Socoprim), la visite du chantier a été l’occasion de rouler sur le pont Hkb dans le sens Riviéra-Marcory, jusque sur l’échangeur du Boulevard Valery Giscard d’Estaing (Vge). Donnant ainsi la preuve que la liaison Riviéra-Marcory est désormais établie.

Le directeur technique adjoint de la Socoprim, Atindehou Lionel, qui a guidé la visite, a affirmé que les 3/4 du bitume ont été déjà posés. « Actuellement des travaux d’étanchéité ont cours et le 1/4 de bitume restant sera posé le vendredi 24 octobre prochain. Nous sommes en phase d’installation des caméras. Tout ce qui est électricité et téléphone est en train de se mettre en place. Au total, le pont est fini, il est circulable », a confié le directeur technique adjoint de la Socoprim. Puis d’indiquer que ce qui reste à faire au niveau du pont Hkb, ”c’est le bâtiment d’exploitation et l’aire de péage qui est en cours de finition”. S’agissant du péage, 21 barrières sont en construction pour permettre une fluidité de la circulation.

Le passage piétons et d’engins à deux roues, en l’occurrence les vélos, est aménagé sur un seul côté du pont, avec des buses en béton servant de séparation pour empêcher les piétons de traverser la route. Toujours au titre des commodités et de la sécurité, il est prévu la construction d’un poste de police du côté du bâtiment d’exploitation. « La circulation sur le pont Hkb, c’est plus de 60 000 véhicules par jour et 2 500 véhicules par heure. La vitesse autorisée est de 70 Km/heure », a présenté le directeur technique adjoint.

Le chargé d’opération ouvrages à l’Ageroute, Serge Paterne Keugongo, a indiqué qu’après la traversée du pont Hkb, pour rallier l’échangeur du Boulevard Vge, un pont d’une longueur de 110 mètres qui surplombe le Boulevard du Cameroun a été également construit. Serge Paterne Keugongo a mentionné la réalisation de deux passerelles piétonnes pour permettre aux habitants de Marcory de se déplacer aisément. Ces deux passerelles sont ouvertes depuis lundi dernier à la population. Tout comme le pont Hkb, tout est pratiquement terminé au niveau de l’échangeur du Boulevard Vge. « Le taux de réalisation des travaux au niveau de l’échangeur du Boulevard Vge est de 88 %. Ce qui reste comme travaux sur le Vge, c’est la voirie au sol », a indiqué Goudou Hervé, chef de projet Ageroute. Justifiant l’intérêt des visites réalisées aussi bien sur la voie express Abobo-Anyama que sur le projet du pont Hkb, le Dg de l’Ageroute, Bouaké Fofana, a indiqué qu’il s’agissait pour lui de s’assurer de l’état d’avancement des travaux. « Toutes ces visites sont des visites techniques. La semaine dernière, nous étions à Béoumi et Bouaflé pour visiter les ponts qui sont en réalisation dans ces localités.

Aujourd’hui, ce sont les travaux de la zone d’Abidjan. La semaine prochaine, on visitera la route Abidjan-Bassam. Pour ces projets, en l’occurrence le pont Hkb, nous avons des échéances qui se rapprochent. Ce pont doit être livré au mois de décembre. Il était bon de faire un tour pour nous assurer de l’état d’avancement des travaux et éventuellement, recueillir certains compléments de projet », a mentionné Bouaké Fofana. Le Dg de l’Ageroute a dit être convaincu que le pont Hkb sera livré à bonne date. « Je ne vois rien qui puisse empêcher la livraison du pont à la date prévue. C’est bien avancé.

Toute la partie génie civil est pratiquement terminée. Nous sommes au niveau des équipements et la signalisation. Le chantier avance normalement, à son rythme. Il n’y a pas de raison qu’on ne livre pas ce chantier à la date indiquée », a-t-il insisté. S’agissant de la voie Abobo-Anyama, Bouaké Fofana a noté qu’il y a des mesures complémentaires à prendre, surtout sur cet axe. « Il y a quelques problèmes d’assainissement. Nous allons travailler avec la mairie et le ministère de la Construction pour qu’on puisse préserver les emprises », a informé le Dg de l’Ageroute.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles