01232017Headline:

Côte d’Ivoire / Pourquoi Bah Jean Enoch s’auto-proclame président du CNC et Banny?

jean enoch cnc

Konan Banny

Rififi à la CNC – Bah Jean Enoch s’auto-proclame président intérimaire en remplacement de Banny

Bah Enoch [photo d’en bas] s’est déclaré nouveau président de la Coalition Nationale pour le Changement (CNC) en remplacement du Premier ministre Charles Konan Banny jusqu’à ce qu’il y ait un consensus au sein de cette organisation. C’est ce qui ressort d’une conférence de presse de l’intéressé ce jeudi à Cocody.

Charles Konan Banny n’est plus le président de la CNC. C’est la décision d’un groupe de dissidents conduits par Bah Enoch et qui s’est fait baptiser «gauche radicale» de la CNC. Celle-ci est composée entre autres, de Tokpa Victor, vice-président en charge des organisations politiques et des nouvelles adhésions, Bah Jean Enoch, vice-président chargé de la diaspora Amérique et Afrique, Ahipeaud Martial, vice-président chargé de la rédaction du programme commun de gouvernement au niveau de la CNC, Abel Naki du Cri-Panafricain et Kromel, membre de la conférence des présidents.

«Nous nous sommes rendus compte qu’il y a un dysfonctionnement au niveau de la CNC», ont-ils dénoncé. Non sans indiquer qu’ils soupçonnent des candidats de la CNC de rouler pour Alassane Ouattara. Ainsi donc, ce comité de crise qui sort d’une réunion hier avec la conférence des présidents et des candidats déclarés de la CNC où ils se sont séparés en queue de poisson, qualifie de crise grave, ce qui se passe à la CNC. A les en croire, personne ne peut expliquer de façon rationnelle la démarche de la CNC. Ce qui «désoriente la CNC de ses objectifs». Aussi veulent-ils redéfinir les règles en menant le combat de l’aboutissement des 10 points de la charte de la CNC, «ultime condition de la tenue des élections». S’ils sont contre l’appel des marches sur la RTI et la CEI, ils militent plutôt pour la libération des prisonniers politiques tels que Samba David qui ne fait plus partie, selon eux, des plans de la CNC tendance Banny. Ils ont enfin demandé aux candidats de la CNC de revenir aux fondamentaux en suspendant leur candidature et en les rejoignant dans le combat de la démocratisation de la Côte d’Ivoire.

‘’C’est un coup d’épée dans l’eau. Il y en a qui sont habitués aux coups d’état. Nous, ce n’est pas notre crédo. Nous nous en tenons à la déclaration qui a été faite à la fin de la réunion et qui indique clairement qu’il y a un meeting samedi et une marche lundi. Je ne fais pas d’autres commentaires’’, a réagi un membre du Fpi qui a pris part à la rencontre du mercredi.

Créée le 15 mai dernier, la CNC a suscité beaucoup d’espoir chez certaines populations, mais les palabres à n’en point finir au sein de cette coalition hétéroclite fragilisent l’organisation politique à un peu plus d’un mois du premier tour de l’élection présidentielle d’octobre 2015.

Connectionivoirienne

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment