09202019Headline:

Côte d’Ivoire: Présidentielle 2015 ;Gbagbo a fait son choix;Voici son nom

gbagb lau

Il fait bon être un Eléphant, Gbagbo a fait son choix

Les Eléphants ”gâtés”

Après l’effort, la récompense. Les Eléphants de Côte d’Ivoire, champions d’Afrique 2015 ont été reçus par le président ivoirien. Outre les décorations, les héros de Bata ont reçus plusieurs cadeaux importants. « Après leur triomphe à Bata : médailles, villas et argent pour les Eléphants », titre Fraternité Matin à sa Une. « Le président Ouattara très heureux de la prestation de de l’équipe en sa qualité de premier capitaine des Eléphants a, par la voix du ministre Alain Lobognon a annoncé la remise à chacun des 23 joueurs, la somme de 30 millions de FCFA et d’une villa de même valeur », indique le journal.Dans le même sens, Soir Info titre : « célébration des Eléphants : Ouattara offre villas et milliards de FCFA ». « Deux milliards de francs Cfa. C’est la bagatelle offerte par le président de la République, Alassane Ouattara à tous ceux qui ont pris part au sacre des Eléphants de Côte d’Ivoire, lors de la 30è édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football qui a eu lieu du 17 janvier au 8 février 2015 en Guinée Équatoriale. Il a fait ce don au cours d’une cérémonie de décoration des athlètes footballeurs champions d’Afrique, le mardi 10 février 2015, dans la salle des Pas Perdus du Palais présidentiel au Plateau. Cette somme est repartie comme suit : 60 millions dont 30 millions de F. Cfa en espèces et une villa d’une valeur de 30 millions de F. Cfa à chacun des Eléphants footballeurs ; 75 millions de F. Cfa pour l’entraîneur Hervé Renard ; 300 millions de F. Cfa pour le staff technique et administratif ; 35 millions de F. Cfa au Comité national de soutien aux Eléphants (Cnse), et 20 millions de F. Cfa aux journalistes ivoiriens présents à Malabo », relate le journal.Notre Voie choisit de rendre un nouvel hommage aux joueurs. « Génération ”maudite” des Eléphants : de l’ombre à la lumière », titre en manchette le journal proche du FPI qui écrit que, « Barry Copa a contribué à détruire l’image d’éternels perdants qu’une partie de l’opinion collait à la génération dite maudite ».

On pense aux élections

A quelques mois de la présidentielle de 2015, les états-majors des différents partis politiques sont en ébullition. Sur la question, Soir Info croit en savoir davantage sur le choix de Laurent Gbagbo. « Présidentielle 2015 : des confidences sur le choix de Gbagbo », barre à sa Une le journal. Le quotidien fait savoir que, « Que ce soit à Blouzon (village de Gado Marguerite, la défunte mère de l’ancien chef de l’Etat, Laurent Gbagbo), à Gbibikou (village de Sokouri Bohui, un membre influent du clan Gbagbo), à Gnaliépa (village adoptif de Laurent Gbagbo, ou encore à Zébizékou, village de Benjamin Djédjé, ancien conseiller spécial du prisonnier de La Haye), c’est le seul nom qui revenait, comme celui qui aura la faveur de Laurent Gbagbo à la présidentielle d’octobre 2015. Essy Amara ex-ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères d’Houphouët-Boigny et d’Henri Konan Bédié. « Essy Amara sera le choix de Laurent Gbagbo… Nous sommes dans l’attente de ses instructions. Ce sera lui, pas quelqu’un d’autre », nous a confié, sous le couvert de l’anonymat, un ancien ministre de Laurent Gbagbo, avec qui nous avons échangé à Blouzon ».

Pour sa part, L’Inter se penche sur l’épineuse question de ”L’Appel de Daoukro”. « Soutien à l’Appel de Daoukro : des secrétaires de section PDCI exigent 3 millions de FCFA chacun », barre le journal à sa Une. «Les militants du Pdci-Rda d’Agboville posent des conditions pour soutenir l’appel de Daoukro lancé par le président Bédié pour la réélection du président de la République, Alassane Ouattara aux prochaines échéances présidentielles. Devant le secrétaire exécutif de leur parti, le Professeur Maurice Kakou Guikahué et sa délégation venus les rencontrer, le collectif des secrétaires de section des quatre délégations départementales, par la voix de Adja Kokola, a porté un message comportant les conditions qu’il pense être indispensables à remplir pour «voir aboutir» l’appel de Daoukro (…)”Connaissant les difficultés de l’appel de Daoukro sur le terrain, les secrétaires généraux de section demandent à ce qu’il soit mis à leur disposition avant le pré-congrès éclaté du 21 février, la somme de trois millions de F. Cfa par secrétaire général, car la campagne électorale c’est maintenant”, a lu Adja Kokola », informe le journal.

Linfodrome.ci.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment