01172017Headline:

Côte d’Ivoire –Présidentielle 2015/ Le Conseil Constitutionnel confirme la victoire de Ouattara/Voici le score

kone mamadou magisrtat

C’est désormais définitif. Alassane Ouattara, candidat du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) est le vainqueur de la présidentielle du 25 octobre dernier. Le Conseil constitutionnel a validé ce lundi les résultats proclamés par la Commission électorale indépendante (CEI).

« Il convient de proclamer le candidat Alassane Ouattara élu, dès le premier tour, président de République de Côte d’Ivoire au terme du scrutin du 25 octobre », a fait savoir Koné Mamadou, président de l’institution en fin de matinée au siège de la structure au Plateau.
Pour rappel, Alassane Ouattara avait été déclaré vainqueur de la présidentielle par la CEI le mercredi 28 octobre 2015. L’institution en charge de l’organisation du scrutin avait alors crédité le président sortant de 83,66 % des suffrages.
Cette décision est sans surprise car, aucun recours n’avait été déposé par les rivaux d’Alassane Ouattara qui ont tous, très tôt, admis leur défaite.

Côte d’Ivoire – Le Conseil constitutionnel confirme le score « soviétique » de Ouattara avec 83% des voix

Le Conseil constitutionnel ivoirien a confirmé lundi la réélection du président sortant Alassane Ouattara « au premier tour » de la présidentielle du 25 octobre avec 83,66% des voix, rejetant la requête en annulation du scrutin de l’ex-président de l’Assemblée nationale, Mamadou Koulibaly, qui s’était retiré avant le vote.

« Alassane Ouattara est proclamé élu au premier tour de l’élection, président de la République de Côte d’Ivoire », a annoncé le président du Conseil Constitutionnel, Mamadou Koné, face à la presse.

Le conseil a estimé que « l’examen des procès verbaux « ne révèle aucune irrégularité de nature à entacher la sincérité du scrutin ou à affecter le résultat d’ensemble », confirmant les chiffres annoncés par la Commission électorale indépendante (CEI), la structure en charge de l’organisation de l’élection.

M.Ouattara a obtenu 2.618.229 voix soit 83,66%, devant le président du Front populaire ivoirien (FPI,opposition) Pascal Affi N’Guessan avec 290.780 voix soit 9,29% et le député Bertin Kouadio Konan, dit « KKB », qui a obtenu 121.386 voix soit 3,88%. Le Conseil constitutionnel a également validé le taux de participation de 52,86%.

Concernant les réclamations de M.Koulibaly, qui avait annoncé son retrait de la course à la présidentielle et appelé au boycott, elles ont été « rejetées », a indiqué par M. Koné, qui a jugé « le scrutin du 25 octobre régulier ».

Le 30 octobre, le président de Liberté et démocratie pour la République (LIDER, opposition) a introduit un recours auprès du Conseil Constitutionnel « aux fins de s’entendre prononcer l’annulation du scrutin ».

Les griefs de M. Koulibaly, qui portaient, entre autres, sur la prorogation de quatre jours du délai de distribution des cartes d’électeurs par la CEI, l’utilisation par M. Ouattara des couleurs nationales pour confectionner son logo, ont tous été « rejetés » par le Conseil.

Sept candidats, dont l’ex-ministre Henriette Lagou et les indépendants Konan Kouadio Siméon, dit « KKS », Gnangbo Kacou et Jacqueline Claire Kouangoua, étaient en lice pour le scrutin après les retraits de l’ancien diplomate Amara Essy, M. Koulibaly et l’ex-Premier ministre Charles Konan Banny.

EFI
Alerte info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment