05262017Headline:

Côte d’Ivoire –Présidentielle 2015-Mot d’ordre: Sérénité pour Ouattara et ses adversaires

 Présidentielle 2015/ Campagne de Ouattara- Le RHDP obtient le statut de groupement politique

Présidentielle 2015

A quelques mois de l’élection présidentielle 2015, les différents candidats sont mobilisés pour atteindre leur objectif de victoire. Aspirant à prendre la succession d’Alassane Ouattara, Pascal Affi N’Guessan, président du Front populaire ivoirien (FPI) a été investi samedi dernier. A cette occasion, il a livré ses ambitions pour la Côte d’Ivoire. « Présidentielle 2015 : les 15 engagements d’Affi pour diriger la Côte d’Ivoire », titre en manchette le journal. « Pour solliciter les suffrages de ses compatriotes au cours de l’élection présidentielle du 25 octobre prochain, Pascal Affi N’guessan a proposé quinze engagements à ses compatriotes. Le candidat du parti de l’ancien chef de l’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo compte, s’il est élu, restaurer la paix, engager une réforme de la constitution, mettre la justice au service de la paix et développer la culture. Au plan éducatif, Affi veut créer un ministère exclusivement dédié à l’alphabétisation de ses compatriotes dont 51% ne savent ni lire, ni écrire. «Proclamer l’école obligatoire restera un slogan si les parents ne savent pas ce qu’est l’école», a-t-il soutenu. Garantir l’égalité des chances, combattre la corruption, bâtir une économie diversifiée, créer des emplois, moderniser et développer les infrastructures, sont également sur la liste des engagements de M. Affi. », écrit en manchette le quotidien. De son côté, L’Expression voit en cette cérémonie la consécration de la fin de l’ère Gbagbo. « Investi candidat du FPI : Affi enterre Gbagbo », titre le journal. « S’il a souvent fait allusion à l’ancien président Laurent Gbagbo dont il s’est engagé à oeuvrer pour la libération, Pascal Affi N’Guessan a carrément tiré un trait sur la gouvernance de ce dernier », commente le quotidien. Du côté d’Alassane Ouattara, on ne reste pas en marge de cette fièvre électorale. En effet, 24 heures après Affi N’Guessan, l’équipe de campagne du chef de l’Etat a été investie. « La direction de campagne de Ouattara mise en place, hier : le commando est prêt ! », s’exclame Le Patriote à sa Une. Le quotidien qui qualifie cette équipe de ”Dream team” explique que selon Amadou Gon Coulibaly, « la mission de la direction de campagne est de convaincre tous les Ivoiriens sur le fait qu’Alassane Ouattara est ce qu’il y a de mieux pour la Côte d’Ivoire ».

La Côte d’Ivoire a 55 ans

En fin de semaine dernière, la Côte d’Ivoire a célébré le 55è anniversaire de son accession à l’indépendance. A cette occasion, des festivités ont été organisées à travers le pays. Cependant, indique Soir Info, des morts ont été enregistrées. « Célébration de l’indépendance en Côte d’Ivoire/ la fête vire au drame : plusieurs morts et blessés », barre à sa Une le journal. Le quotidien indique notamment que plusieurs accidents survenus le jour de la fête nationale ont fait 5 morts à l’intérieur du pays. Pour sa part, Fraternité Matin indique que cette fête a été le lieu pour le président ivoirien de dresser son bilan. « Dans un discours dense, le chef de l’Etat a fait le point sur la marche de la Côte d’Ivoire ces quatre dernières années. Une marche en avant qu’il espère voir se consolider », écrit le quotidien gouvernemental. Les choses ne sont pas si reluisantes selon les opposants à Alassane Ouattara. Essy Amara, candidat à la prochaine élection a, dans une adresse à la nation relayée par Le Sursaut, critiqué les 4 ans de pouvoir Ouattara, notamment sur la question de la réconciliation. « La réconciliation aurait du faire l’objet de toute l’attention du président sortant. Jusqu’à ce jour, il n’en est rien », a écrit l’ancien ministre des Affaires étrangères.

Linfodrome.ci.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment