07042020Headline:

Côte d’Ivoire/Présidentielle 2020: « Pensez à mon époux et priez pour lui » Henriette Bédié aux populations du Moronou

Henriette Bédié était le samedi 15 février 2020 dans la région du Moronou pour la célébration des 23 ans d’existence de l’Association FMU.

« Mon mari m’envoie vous dire merci, mon mari pense à vous, vous aussi pensez à lui et priez pour lui, il vous prend comme ses enfants, comme ses sœurs et ses frères », a dit Mme Bédié en Agni, une langue locale, à l’occasion de la célébration des 23 ans d’existence de l’Association Femmes du Moronou unies (FMU).

Mme Bédié, marraine de la cérémonie, s’est dit très heureuse d’être aux côtés de ces femmes qui entreprennent pour leur autonomisation et le développement du pays, sous l’impulsion de la députée Véronique Aka, qui a créé cette organisation regroupant aujourd’hui quelque 2 000 femmes de la Région.

Venues de 11 sous-préfectures, ces femmes au nombre desquelles figurent des femmes de divers métiers, du monde agricole, des planteurs de café et cacao, ont exécuté des ballets et danses, sous des notes de la fanfare et d’artistes avec à leurs côtés Mme Bédié.

L’épouse de l’ex-président ivoirien, Henri Konan Bédié, a esquivé des pas de danses rythmés et cadencés, dans une atmosphère festive. Elle s’est ensuite prononcée sur le thème retenu : Les enjeux de la cohésion sociale et de l’assainissement de l’environnement politique.

« N’est-ce pas le quotidien de la femme d’en appeler à l’apaisement, au pardon et à la tolérance au sein de la famille et entre celle-ci et la communauté dans toutes ses composantes ? », s’est-elle interrogée au sujet de cette thématique.

Ce thème, dira-t-elle, est « une interpellation à ne pas nous départir de notre rôle de femme, épouse, de mère, cette fonction naturelle de sentinelle de la vie ». Que d’ailleurs « incarne déjà parmi vous Véronique Aka Bra, une femme courageuse, battante et qui encadre ses sœurs » à se réaliser.

« Vous toutes ici présentes, soyez ses fidèles et la cohésion sociale et l’assainissement de l’environnement politique établiront à jamais la paix dans le Moronou », a-t-elle déclaré, félicitant Mme Véronique Aka, la présidente du Comité interparlementaire de l’Uemoa, une dame « intrépide ».

Véronique Aka, une proche de Mme Henriette Bédié, connaît l’ex-Première dame depuis 1978. Plusieurs fois plébiscitée par les populations aux joutes électorales, cette dame fortunée s’affiche comme un modèle inspirant pour les femmes de la Région du Moronou.

Grâce à cette association féminine, devenue une faîtière des groupements de femmes, plusieurs membres sont devenues aujourd’hui des acteurs de développement de la Région. Certaines, révèle-t-elle, enregistrent un chiffre annuel de 3 à 4 millions Fcfa dans la commercialisation du cacao.

Une dame dont elle a requis l’anonymat, souligne-t-elle, a construit une maison d’une valeur de 300 millions Fcfa. Pour ces résultats probants, les actes de bravoure et le dynamisme de ces femmes, une vingtaine parmi elles ont reçu des médailles à l’occasion de ces festivités.

Pour accompagner leurs initiatives, Henriette Bédié a fait d’importants dons en nature et en numéraire aux femmes de l’Association Femmes du Moronou unies, à hauteur de 20 millions Fcfa dont une aide aux femmes planteurs de 1 millions Fcfa, un tricycle, 100 pièces de pagnes et 240 machettes.

La députée Véronique Aka, cadre du Pdci, a salué Mme Bédié pour ses valeurs d’humilité et de générosité. Elle a révélé que l’ex-Première dame a refusé de faire des courses en Rolls-Royce aux USA, alors qu’elle devrait recueillir des fonds pour des causes sociales avec son ONG Servir.

La célébration des 23 ans de cette association intervient dans un contexte électoral. Le Pdci, ex-allié au pouvoir veut revenir aux affaires et dans cet élan l’ex-parti unique multiplie des opérations de séduction des électeurs et des rencontres sur le terrain.

De plus, le chef du Pdci, M. Bédié, a lancé une plate-forme non idéologique, la Coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix (CDRP, plate-forme de l’opposition), un outil avec lequel il compte remporter la présidentielle d’octobre 2020 avec le soutien du parti de Laurent Gbagbo, le Front populaire ivoirien (FPI).

La célébration de l’an 23 de l’association FMU a réuni des têtes couronnées, les autorités préfectorales, administratives, les élus et cadres de la Région du Moronou ainsi qu’une grande foule. Plusieurs artistes ont égayé la parti ainsi que la prestance de reines de beauté issues d’un concours Awoulaba.

Lire sur Yeclo

Comments

comments

What Next?

Recent Articles