11182017Headline:

Côte d’Ivoire-Présidentielle 2020: Un deal se prépare entre Bédié-Soro

Présents en France, Henri Konan Bédié et Guillaume Soro se sont rencontrés en début de semaine. Inattendue, cet échange entre les deux personnalités est une nouvelle preuve de leur rapprochement.

« En politique comme dans la vie, les alliances et les amitiés se font et se défont au gré des intérêts du moment ». Cette maxime bien souvent employée dans l’univers des décideurs pourrait bien coller à Guillaume Soro et Henri Konan Bédié. En effet, depuis plusieurs semaines, les deux poids lourds de la scène politique ivoirienne vivent une véritable idylle. Si bien que l’ancien président ivoirien n’avait pas hésité à présenter Guillaume Soro comme « son protégé » lors d’un entretien.

En dépit de quelques brouilles nées de la sortie d’un des proches du chef du parlement ivoirien qui avait récemment indiqué que Bédié avait participé au financement de la rébellion, la Côte d’Ivoire pourrait bien voir naitre un nouvel attelage. De fait, Guillaume Soro en rupture de ban avec une importante frange de la direction de son parti, le Rassemblement des Républicains (RDR) a depuis plusieurs mois déjà entamé un véritable lobbying auprès du Sphinx de Daoukro pour bénéficier de son soutien. Dans le même sens, l’ancien chef d’Etat souhaite lui aussi avoir Guillaume Soro à ses côtés dans la perspective de la présidentielle de 2020.

« L’un des objectifs visé par Bédié est d’obtenir de Guillaume Soro un soutien à la candidature d’un cadre issu du PDCI pour la présidentielle de 2020. Henri Konan Bédié voit en son interlocuteur un potentiel présidentiable en 2025 ou 2030. De son côté, Soro semble continuer à tâter le terrain politique, sans exclure l’option envisagée par Bédié », indique notamment le magazine panafricain Jeune Afrique sur les détails de la relation entre les deux hommes.

D’autres sources dans le milieu politique ivoirien annoncent que Bédié, convaincu de ne pas bénéficier du soutien du RDR pour la présidentielle de 2020 pourrait proposer un poste de vice-président à Guillaume Soro qui, faut-il le rappeler peut se targuer d’avoir au sein du parti au pouvoir une importante base de militants acquis à sa cause.

Reste à savoir si cette proposition pourrait satisfaire le PAN qui semble plutôt se préparer pour 2020. Même si ses difficultés avec le pouvoir RDR avec notamment les démêlées judiciaires de son chef de protocole font apparaitre actuellement Bédié comme une véritable bouée de sauvetage pour l’actuel chef du parlement.

Infodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment