07202018Headline:

Côte d’Ivoire /Présidentielle 2020 : vers une alliance PDCI-FPI ?

Dans le camp du PDCI, l’on ne se fait pas de doute sur la rupture d’avec le RDR, l’allié d’hier. Le parti d’Henri Konan Bédié tient à « son » alternance quand du côté de la rue Lepic, l’on n’entend pas les choses de cette oreille.  Pour les républicains, il n’est nullement question d’une quelconque alternance politique. Et le PDCI a clairement affiché son ambition pour 2020.

Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), coalition au pouvoir, n’existe plus que par le nom. Dans cette atmosphère, une alliance entre le PDCI et le Front populaire ivoirien (FPI) ne serait pas à écarter.

Ne dit-on pas qu’en politique, il n’existe pas d’alliance contre-nature ? Les frontistes, conduits par Laurent Gbagbo n’avaient-ils pas formé une alliance avec les républicains, menés par Alassane Ouattara dont le but était de s’opposer à Henri Konan Bédié, alors aux commandes ? Ces deux partis réunis au sein du Front républicain avaient mené la vie dure au « Sphinx » de Daoukro.

Une alliance avec quel FPI ?

 

Mais, dans le cas présent, même si le PDCI fait la cour au parti fondé par le célèbre prisonnier de Scheveningen, il serait difficile de parvenir à une alliance. Pour la simple raison que le FPI est en proie à une crise interne.

Affi N’Guessan et Aboudrahamane Sangaré se disputent la légitimité du parti. Les deux clans ne manquent pas de se lancer des piques. Vers quel camp se dirigera le PDCI pour sceller cette union réclamée par des militants.

«Quel est le problème? Nous allons faire une alliance avec le FPI. Et c’est le souhait des militants du PDCI. Nous allons faire une alliance avec le FPI parce que le FPI est un parti politique responsable en Côte d’Ivoire.

Comme ils sont en train de nous insulter, nous allons demander à Bédié de faire une alliance avec le FPI », s’était exprimé Sanogo Lacina, membre du grand Conseil du PDCI, dans les colonnes du quotidien Notre Voie.

Ce souhait du cadre du parti de Bédié aura du mal à prendre forme. Le FPI a ses propres problèmes à régler, notamment l’union de ses cadres et sa redynamisation. Mais en politique, rien n’est impossible, dit-on.

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment