10232017Headline:

Côte d’Ivoire: Présidentielle 2020/Abobo déjà en campagne pour l’ex chef rebelle Soro Guillaume

soro 2pg

A entendre les propos adulateurs tenus en l’honneur de M. Soro Guillaume à Abobo, ce samedi 03 septembre 2016, à l’école primaire BAD Abobo Nord, on se croirait déjà à une campagne ouverte des élections présidentielles en Côte d’Ivoire. Sur l’initiative du mouvement de soutien Jeunesse Kigbafori Soro (JKS), de son frère cadet Simon Soro, président de l’ONG Vie, du député d’Abobo Koné Tefour et de M. Bamba Alex Souleymane, ancien conseiller spécial de Soro, le PAN a été célébré.

Soro Guillaume en campagne ou quête de reconnaissance ?

L’entourage politique et familial de Soro Kigbafori Guillaume multiplie les actions pour attendrir le président de l’Assemblée nationale du régime Ouattara, afin qu’il ne cède pas aux provocations des cadres du Rassemblement des Républicains (RDR) qui veulent en découdre avec lui, mais qu’il affûte ses armes pour le moment venu. C’est ce que semble dire M. Bamba Alex Souleymane, ancien conseiller de Soro à la Primature :

« En Côte d’Ivoire, il y a un seul chef qui s’appelle Alassane Ouattara. Mais il est chef parce qu’il a derrière lui des gens. Et personne ne peut devenir chef tout seul. (…) Quand le moment de prendre l’engagement arrive, il faut prendre l’engagement. Ce rassemblement n’est contre personne. Nous sommes réunis ici autour des valeurs d’un jeune homme qui a pris des risques au péril de sa vie. Alors on ne peut pas nous empêcher de l’aimer. Nous aimons la paix et nous voulons la paix dans ce pays. Nous devons être unis dans la fraternité (…) On a commencé et on continue. Que tous ceux qui veulent venir nous suivre viennent. Nous, on est avec tout le monde, on ne rejette personne », a-t-il précisé.

Pour le député Koné Tefour, « Il s’agit ici de reconnaissance à un Ivoirien qui s’est approprié la vie des Ivoiriens, qui s’est offert en sacrifice pour sauver des vies », a t-il tenu à bien dire en n’ajoutant malheureusement pas que c’est aussi en sacrifiant des milliers de vies d’Ivoiriennes et d’Ivoiriens.

Bref, vu le public composé de membre de la famille (Simon Soro, frère cadet du PAN), de chefs religieux, de personnalités politiques (député, conseiller…), de femmes et de jeunes, et après avoir écouté les différents discours tenus, tout avait l’air d’une pré-campagne électorale présidentielle, car si c’était pour les Législatives, Ferké serait l’endroit indiqué.

Afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment