09162019Headline:

Côte d’Ivoire: Présidentielle de 2015, Bédié refuse les candidatures de Banny, KKB que feront-ils?

banny et ado

Présidentielle de 2015, Bédié refuse les candidatures de Banny, KKB et propose un congrès extraordinaire en février

Henri Konan Bédié a proposé ce jour à l’occasion d’un bureau politique du PDCI qui se tient en ce moment au siège du parti à Cocody, l’organisation le 28 fevrier prochain d’un congrès extraordinaire en vue de revenir sur la résolution du 12 ème congrès relative à l’élection présidentielle de 2015.

L’organisation de ce congrès permettra selon lui au parti d’être en conformité avec les textes qui le régissent, les Statuts et règlements.

Le thème de ce Congrès extraordinaire, le Cinquième du genre, sera : “Consensus pour gouverner ensemble pour la paix, la justice, la réconciliation et le développement durable.”

“Je propose qu’il se tienne aux dates du 21 février pour le précongrès et le 28 février pour le congrès lui-même,” a déclaré le président du PDCI qui a par ailleurs pris le soin d’informer le Bureau politique que le comité d’organisation sera mis en place sous son autorité.

En dépit de l’organisation du congrès extraordinaire de son parti, Henri Konan Bédié a mis fin ce jour au rêve des cadres du PDCI qui souhaitent que leur formation politique cautionne leurs candidatures à l’élection présidentielle de 2015.

“Les ambitions sont légitimes et doivent pouvoir s’exprimer. C’est la raison d’ailleurs pour laquelle une porte a été ouverte dans l’Appel de Daoukro, pour permettre à ceux qui le veulent de se présenter à l’élection présidentielle, mais en leur propre nom,” a-t-il martelé, mettant du coup fin au rêve de Banny, KKB et autres.

Selon lui, comme le temps est la mesure de toute chose après analyse et vu le travail abattu par l’actuel président, il était normal que son parti le soutienne dans le cadre du RHDP.

“Dans tout ce que nous entreprenons, nous devons veiller à ne plus accepter ce que nous avons vécu et subi sous l’ère des refondateurs. La Côte d’Ivoire, avec Alassane Ouattara, est en train de se relever d’une période traumatisante. Le PDCI-RDA a le droit et le devoir de préserver ce beau pays qu’il a façonné, qu’il a fabriqué de toutes pièces, à la sueur du front de ses enfants,” a-t-il conclu.

Avant cette intervention du président qui est intervenue après le bilan du parti sur les neuf derniers mois de l’année, les opposants à la candidature unique ont été expulsés de la salle dans une barbarie indescriptible, sous le regard impuissant de Bédié.

Wassimagnon, Abidjan

koaci

 

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment