10182017Headline:

Côte d’Ivoire: Prisonniers politiques, Soro se promonce enfin «aucun intérêt à garder des gens en prison»

Depuis Paris, à l’occasion d’un bref passage en France où un mandat d’amener le guette, le président de l’Assemblée nationale a donné son avis sur la question des prisonniers politiques soulevée par un de ses contradicteurs de la diaspora pro-Ggagbo.

Pour Guillaume Soro, chantre d’une réconciliation qu’il encourage à travers une conversation avec Alain Toussaint pour dissuader les «réfractaires» et après avoir rappelé son passé du genre, «il n’y a aucun intérêt à garder des gens en prison».

S’il apparait plus sûr d’aborder la question hors du pays, ce qu’acquiesceront entre autre Laurent Despas et Michel Gbagbo, et d’y dresser une liste qui lui sera remise des mains d’un ancien conseiller en communication de la sphère d’alors au pouvoir, à l’extérieurGuillaume Soro s’emploie à véhiculer la sémantique localement hasardeuse de cette réconciliation, gage de crédit du discours présidentiel pour la communauté internationale et les bailleurs de fond du pays.

Au delà de la dimension marketing de l’initiative ponctuée par un «faites confiance au président Ouattara», ils s’entendront sur une vision d’avenir commune avec des enjouements du genre «c’est ensemble que nous devons construire la Côte d’Ivoire».

Amy Touré, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment