11182017Headline:

Côte-d’Ivoire procès en assises – Un ex rebelle” appeller mon patron Soro Guillaume à la barre”

Guillaume-Soros-Forces-nouvelles.

Le procès en assises des pro-Gbagbo s’est poursuivi hier 26 janvier au palais de justice du Plateau. C’était au tour de N’guessan N’guessan Venance dit «Jumeau» de comparaître devant la Cour. Au nombre des huit témoins appelés à dire leur part de vérité, se trouve Traoré Ibrahim, transporteur, membre de l’ex rébellion qui a endeuillé la Côte d’Ivoire dans la nuit du 18 au 19 septembre 2002. Ce témoin peu ordinaire se présente comme le responsable de la sécurité des bureaux de vote d’Abobo Avocatier lors des élections présidentielles de 2010. Pour lui, le prévenu (habitant le quartier au moment des faits) n’y est pour rien. A l’entendre, «Jumeau» n’a pas pillé les magasins, les maisons etc. Il dit plutôt ceci : «C’est à cause de moi, Traoré Ibrahim que les choses ont dégénéré à Avocatier ». Conscient du désordre semé à l’époque, Traoré Ibrahim se retranche au Golf pour dit-il «Continuer le travail que j’avais commencé avec Soro Guillaume depuis 2002». Le témoin dit fièrement à la Cour qu’il est un démobilisé (il présente sa carte que la Cour refuse de regarder). «J’ai repris les armes que j’avais depuis Bouaké. On s’est retrouvé au Golf après les élections parce qu’on a répondu à l’appel de notre patron Soro Guillaume» a-t-il déclaré. Traoré Ibrahim va plus loin en disant à la Cour que «ceux qui devraient être dans le box des accusés se pavanent à Yopougon et dans tout Abidjan». Ces déclarations ont permis aux avocats de la défense de dire à la Cour que leurs clients ont été triés sur le volet. Selon eux, c’est de façon sélective que les enquêtes ont été faites. «Si les enquêtes avaient été faites dans les règles de l’art, on aurait appris beaucoup de choses et on aurait avancé» s’est peiné Me Dako. A la question de savoir, qu’est-ce que le témoin faisait avec les armes en sa possession, celui-ci répond tout net «demander à Soro Guillaume c’est lui mon patron. Appelezle à la barre ici, il est mieux placé pour répondre à cette question».

Par Elivis Gouza
Le Quotidien

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment