07252024Headline:

Côte d’Ivoire : Projet de loi de finances rectificative portant budget de l’Etat pour l’année 2020

Présenté par le Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, M. Moussa Sanogo, le 07 décembre 2020, le projet de loi de Finances rectificatives portant Budget de l’Etat pour l’année 2020 a été examiné par les sénateurs membres de la Commission des Affaires Economiques et Financières (CAEF)


Que faut-il comprendre à travers ce projet de loi ?


Le présent projet de Loi de Finances rectificative a été préparé, à la suite de l’impact sur les grandes lignes de l’équilibre du budget 2020, de la Covid-19, ainsi que des mesures et dispositions prises par le Gouvernement pour contenir sa propagation et l’éradiquer.
Au niveau mondial, les perspectives de croissance ont été revues, avec une forte contraction de 4,7% en 2020 contre +3,3% initialement prévue par le Fonds Monétaire International.
Au plan national, le Gouvernement a adopté deux plans :
-un plan de riposte sanitaire d’un montant de 95,9 milliards de FCFA. Plusieurs autres mesures ont été prises pour contenir l’évolution de la pandémie. Ces mesures ont entrainé un ralentissement de l’activité économique, induisant une révision de l’accroissement du PIB réel à 1,8% contre 7,2% initialement prévu.
-un plan de soutien économique, social et humanitaire, évalué à 1700 milliards de FCFA, pour atténuer les effets négatifs sur l’économie et la vie sociale.
Plusieurs organismes et partenaires internationaux ont décidé d’apporter leur contribution au financement des deux plans susmentionnés en vue d’accompagner l’Etat de Côte d’Ivoire dans leur mise en œuvre.
Les ressources, sur le plan budgétaire, enregistrent une augmentation nette liée essentiellement aux appuis financiers additionnés attendus et à l’augmentation des mobilisations sur le marché monétaire et financier, devant principalement servir au financement des deux plans susmentionnés. Les dépenses connaissent également un accroissement du fait principalement de la prise en compte des charges engendrées par la mise en œuvre de ces deux plans.
L’ensemble de ces évolutions rend donc nécessaire la révision du budget de l’Etat.

Sénat Côte d’Ivoire

What Next?

Recent Articles