05172021Headline:

Côte d’Ivoire : Pulchérie Gbalet parle après sa sortie de prison ( déclaration)

Pulchérie Édith Gbalet, présidente de la plateforme  Action citoyenne ivoirienne (Aci), a animé une conférence de presse le vendredi 30 avril 2021. Et ce, 24 heures après sa liberté de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). Déclaration .

Chers concitoyens,
C’est avec une grande émotion et une joie immense que je m’adresse à vous ce matin pour deux raisons.
La première est un devoir de remerciement envers tous ceux qui nous ont soutenus mes compagnons et moi pendant l’épreuve que nous venons de traverser.
Nos remerciements vont d’abord à l’endroit de nos avocats: Maîtres Béné Kouamé Lambert, Innocent Éric Saki, Zokou Séri, Roselyne Aka Serikpa et Daligou. Vous vous êtes mobilisés spontanément pour nous assister et Seul Dieu vous le rendra. Nous remercions également tous les avocats qui nous ont suivis et soutenus Maître N’Dri Claver.
Nos remerciements s’adresse ensuite à la presse et aux cyber activistes de la société civile et de l’opposition qui ont produit tous les jours des publications et des articles pour demander notre libération. Nous savons que c’est grâce à vous que l’opinion nationale et internationale a pu suivre et soutenir l’évolution de notre incarcération. Nous vous renouvelons nos vifs remerciements.
Nos remerciements vont également à l’endroit des chancelleries qui ont fait un travail de fond. Nous remercions donc tous les ambassadeurs et particulièrement le Président de la République française qui a porté une attention particulière à notre libération et au député français Michel Larive de la “France insoumise” qui n’a ménagé aucun effort pour demander notre libération tant par une conférence de presse que par des courriers à toutes les autorités et juridictions.
Tous nos remerciements aux leaders des vingt(20) organisations de la société civile qui ont dénoncé notre incarcération abusive dès les premières heures. Merci à vous chers confrères et consoeurs, particulièrement les membres de ACI, particulièrement notre dynamique SG et mon porte-parole, l’OIDH, Amnesty International (qui fait beaucoup dans l’ombre), le CIDDH, la FIDHOP, Frontline Defender et NOVOX-CI de ma dynamique petite sœur Yvonne Tina qui nous ont appuyés sur tous les plans. Que Dieu vous bénisse!
Nos remerciements également à tous les leaders de l’opposition, avec à leur tête le Président Henri Konan Bédié, qui se sont mobilisés et qui ne nous ont jamais oubliés dans leurs discours et dans leurs négociations.
Nous remercions les guides religieux qui sont connus pour agir efficacement dans l’ombre. Que le Seigneur vous rende vos démarches et vos prières en faveur de tous les prisonniers!
Enfin, il est important pour nous de remercier le formidable peuple de Côte d’Ivoire qui, malgré ses souffrances, trouve la force de plaisanter et de garder le sourire. Grâce à vous nous avons supporté dignement cette épreuve. Nos remerciements vont donc à l’endroit de toutes ces personnes anonymes qui nous ont soutenus moralement, spirituellement et financièrement. Que le Seigneur bénisse abondamment toutes ces bonnes volontés qui ont porté assistance à nos familles!
Vous êtes mobilisés dans toutes vos couches et nous n’avions pas le droit de vous trahir. Sachez que notre priorité réside dans votre bien être à travers l’instauration d’un état de droit et une meilleure gouvernance de nos ressources. Pour vous, nous irons jusqu’au bout de ce combat.
La deuxième raison c’est d’appeler tous les acteurs politiques et ceux de la société civile à oeuvrer pour une véritable réconciliation.
La réconciliation est en principe un vaste programme qui inclue la libération de tous les prisonniers politiques, le retour sécurisé des exilés et le règlement courageux de plusieurs questions sensibles dont la nationalité, l’immigration, la gestion du foncier…Et cela ne peut se faire qu’à travers un dialogue inclusif que nous appelons de tous nos vœux depuis le début de notre lutte, pour un état de droit.
Nous demandons donc encore une fois ce dialogue inclusif après la libération de tous les prisonniers politiques et le retour de tous les exilés.
Tels que les leaders de l’opposition qui ont été arrêtés sont libres, nous souhaitons la libération de ceux qui ont exécuté leur mot d’ordre.
Donc après deux mandats sans réconciliation, nous espérons ce dernier mandat qui a fait tant de victimes sera celui de la vraie réconciliation sans ruse et sans faux fuyant.
Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire et nous aide à la restauration d’un état de droit!
Je vous remercie.
Pour ACI
La Présidente
Pulchérie E. GBALET

Comments

comments

What Next?

Related Articles