10212017Headline:

Côte d’Ivoire- Quand Blé Goudé inspire la jeunesse du RDR! ce qui se passe…

ble goude500

Politique ivoirienne: Quand Blé Goudé inspire la jeunesse du RDR!

Ouf! Alors qu’on pensait que les attaques suites aux augmentations des factures d’électricité, germeraient du grabuge, la jeunesse du RDR appelle au calme. Situation oblige… (!?)

Le 1er mai 2016, sous un standing ovation, l’empereur Ouattara II vitupérait contre la hausse du coût de l’électricité dont, au passage, il ignorait…Tout! Comme d’habitude! Il promettait, sous les hourras des adorateurs, d’y remédier, claquant bruyamment des doigts que ledit coût baisserait, dans la mesure où l’impétueuse Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE) n’avait pas appliqué les décisions du gouvernement et avait procédé à des augmentations injustifiées. «L’augmentation des prix au-delà de 5% n’était pas ce que nous avions décidé. Cela est inadmissible. J’ai donc décidé de l’annulation pure et simple de l’augmentation de janvier 2016…Les factures seront corrigées et le trop-perçu sera rendu à tous les abonnés ou étalé sur une période, en déduction de vos prochaines factures d’électricité». Et pour boucler la boucle, il avait même déchaîné ses auditeurs en déclarant: «Il faut mettre fin au monopole de la CIE et de la SODECI.» C’est irréfragable! L’empereur sait très bien comment toucher le petit cœur supra sensible de ses sujets! Il était ainsi évident pour ces populations euphoriques, qu’elles se reposeraient les mois à venir dans de verts pâturages, broutant l’herbe verte et s’abreuvant à la source de l’empereur dont les promesses s’accomplissent… Presque toujours…

Pour une surprise…

La grâce impériale tant attendue par les applaudisseurs infatigables, qui croient sans avoir vu, affichant ainsi leur différence d’avec Thomas qui exigeait de voir le Christ avant de croire en sa résurrection, a plutôt sonnée comme un coup de grâce! Un coup de théâtre auquel les sceptiques, bien entendu, s’attendaient; mais que les clameurs universelles n’ont point digéré. Deux factures en moins de trois semaines d’intervalle dont l’excès de sel laisse les populations sans goût. Tant et si bien que les rouspétances habituellement cantonnées dans les salons se sont purement et simplement déportées dans les rues. Des marches de protestations contre la CIE dans plusieurs villes ivoiriennes, Yamoussoukro la capitale, en tête. Ceux qui avaient applaudi à bras déployés le discours très accrocheur et séducteur de l’empereur lovelace, tout comme ceux qui n’y ont accordé le moindre crédit, ne sont pas du tout contents et comptent bien le faire savoir pour le plus grand bonheur des casseurs et des pilleurs qui, joyeusement, sont sortis de leurs bauges. En effet, ces marches de protestation ont tôt fait de virer aux pillages en tous genres (9 banques, mairies etc.); si bien que l’infernal quadrupède s’interroge sur les réelles motivations de ces évènements des derniers jours sur le territoire ivoirien.

Les petits notables à la rescousse de l’empereur

Au milieu de ce tumulte, la voix de la jeunesse nationale du RDR n’a pas perdu de temps pour se faire entendre. Le 20 juillet, un communiqué est porté à la connaissance de la jeunesse. Dans ledit communiqué, le bureau exécutif national du Rassemblement des jeunes républicains (RJR) constate les derniers évènements et donne une consigne à ses militants, pour un retour au calme. Ecoutons, sous avec une oreille républicaine:«Nous assistons depuis quelques jours à des manifestations civiles contre la CIE dans certaine localités, et constatons malheureusement des actes de vandalismes (Pillages, vols et Casses…)  Le Bureau National des Jeunes Républicains voudrait appeler au sens des responsabilités des jeunes et demander aux différents présidents RJR et Mouvements de jeunesses d’œuvrer pour le retour au calme et à la stabilité, et de veiller au maintien de l’ordre dans leur localité.» Avec un tel communiqué et une telle consigne, l’on se demande bien comment les différents présidents RJR et Mouvements de jeunesses s’y prendront pour «veiller au maintien de l’ordre» qui, soit dit en passant, est le rôle de la Police nationale. A moins que comme le prétendent les jaloux qui n’en finissent point de distiller leur fiel, les casseurs et les pilleurs soient dans les rangs du RDR! Car, l’on se souvient que ce type de communiqués et de consignes, la Galaxie patriotique, par la voix du camarade de cellule de l’intrépide Gbagbo Blé Goudé, en avait fait sa spécialité. Donnant des instructions à la jeunesse afin que celle-ci prenne en charge le maintien de l’ordre dans sa localité, et sa cité. Le résultat? Une belle anarchie qui a fini par donner naissance à des miliciens.

Mais assurément, la jeunesse républicaine, plus que jamais confiante en son empereur, n’a aucunement l’intention d’imiter Charles Blé Goudé et ses petits camarades. Elle a d’ailleurs mit les points sur les «i» à ce sujet, à travers une conférence de presse le 22/7 dernier par la voix de son président, Tilkouété Sansan Dah, en démontrant qu’une certaine presse (on se demande bien laquelle!) aurait travesti ses propos. «Il nous a été donné de constater qu’une certaine presse, en quête de sensations fortes et en mal de scoops pour faire meilleure recette, fait un commentaire tout à fait erroné et tendancieux d’un communiqué du RJR en date du 20 Juillet 2016. Il est évident que cette presse est nostalgique d’un passé de violence qu’elle a alimenté et dans laquelle elle a prospéré. Cependant, le RJR tient à marteler qu’elle ne sera pas le terreau fertile de l’affrontement et de la violence entre les jeunes. La jeunesse ivoirienne aujourd’hui rêve plutôt avec le Président de la République d’une Côte d’Ivoire émergente et à l’avènement d’un Ivoirien nouveau, pénétré de valeurs démocratiques et républicaines, pétri de valeurs humaines et aspirant à un avenir de paix et le développement pour son pays. En appelant à la retenue des ennemis de la République qui, tapis dans l’ombre, profitent d’une telle situation pour mener des actes de vandalisme, afin de créer le chaos et l’instabilité. Qu’ils sachent que leurs intentions macabres sont sues et ne sauraient prospérer, car la population ivoirienne aspire à un mieux-être. Chers militants jeunes du RDR, ne nous trompons pas de combats face à ces agissements inqualifiables et injustifiables, nous condamnons avec fermeté ces comportements de violence qui n’aident pas la Côte d’Ivoire, notre cher pays à consolider sa stabilité. Chers militants, ce qui paraissait être, au début, de simples revendications contre la CIE, est en passe de devenir des attaques contre des symboles de l’Etat et des structures privées (banques, mairies, bureaux de conseils régionaux, habitations de particuliers etc.) Par ailleurs, il faut accroître notre vigilance, notre capacité citoyenne dans l’objectif d’éviter de tomber dans des manipulations et instrumentalisations politiques». Dieu merci! On a eu peur…

BABETH BERIYTH, in L’Eléphant déchainé

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment