07232019Headline:

Côte d’Ivoire : quelque chose de grave se prépare contre Soro après sa terrible bataille à Rabat

L’épilogue sur la bataille pour le contrôle de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF) continue. Pendant que chaque camp crie victoire, Guillaume Soro qui a annoncé sa candidature pour la présidence de l’institution est dans le viseur de la justice. Plusieurs gendarmes dont un officier ont été mis aux arrêts dans le cadre d’une enquête diligentée par les Forces de défense et de sécurité.

Qui a gagné la bataille de Rabat ? Difficile de répondre à cette question. Chaque camp proclamant sa victoire. Et sur la question, les quotidiens ivoiriens parus ce mardi 18 juin ont du mal à se faire une idée claire. Pour le quotidien indépendant L’Inter « la bataille fait rage entre députés ivoiriens ». Annonçant sa candidature à la présidence de l’APF, GKS à en croire L’Inter a honte pour le pays. « Je suis candidat au poste de président….J’ai honte pour ce pays », confie-t-il. Et Amadou Soumahoro de clamer que « le droit est avec nous, beaucoup de choses circulent ».

Toujours sur la même question, Soro, à en croire Soir Info, défend n’avoir pas été éconduit par la police marocaine. « C’est pur mensonge », soutient-il. Pour Amadou Soumahoro sa délégation a été « soutenue par tous les pays », « le mensonge a été rattrapé par la vérité », comme il soutient dans Le Patriote. Pour Le Jour Plus, Soro ayant perdu ce combat au Maroc, l’ex-Pan fait une descente aux enfers. « Après son combat perdu au Maroc : la descente aux enfers commence pour Soro », peut-on lire dans le quotidien proche du pouvoir. L’Expression annonce que pour sa guerre contre Ouattara et le RHDP, Soro creuse sa propre tombe. « Guerre de l’ex-Pan contre Ouattara et le RHDP : comment Soro creuse sa propre tombe », lit-on à la ngrande Une du quotidien proche du pouvoir.

Si pour Drigoné Faya (Président de la 2A-Fesci) qui se confiait à Le Patriote « Soro est un homme perdu », Le Mandat croit savoir que « présumé auteur de crimes, Guillaume Soro dans le viseur de la justice ».

Autre actualité évoquée par les quotidiens ivoiriens, c’est celle relative à l’arrestation de « plusieurs gendarmes dont un officier » relatée par Soir Info et L’Inter qui mentionne « un élément des Forces spéciales arrêté et écroué ». Sur cette même question sécuritaire, Le Temps annonce une menace sur la présidentielle de 2020. « Menace sur la présidentielle de 2020 : des hommes armés occupent des forêts entières », lit-on dans le quotidien proche du FPI dévoilant des révélations d’un ex-membre de la rébellion. Et le quotidien de confier que pour « violation des droits de l’Homme : les Etats-Unis accablent le régime Ouattara ».

En visite dans le Goh, Guikahué : « Le FPI et le PDCI travaillent ensemble », relate Le Temps. Selon L’Inter, « avant son retour, Gbagbo fait une confidence à Guikahué ».

Le décès de l’ex-président égyptien en pleine audience, le début des épreuves écrites, hier, du BEPC, la suspension de toute activité syndicale dans le secteur du transport à Koumassi, le projet de monnaie unique, la prison à vie requise contre Diendéré et Bassolé au Burkina Faso, sont autant d’informations qui ont fait la Une des quotidiens ivoiriens parus ce mardi 18 juin.

Lire sur linfiodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment