12042020Headline:

Côte d’Ivoire ; qui a financé la campagne de KKB ?

Lors de la campagne pour l’élection présidentielle 2015, tous les candidats en lice ont perçu la somme de 100 millions de FCFA de la part du gouvernement ivoirien. Cette année pour le scrutin du 31 octobre, aucune information n’a filtré à ce sujet.

Cependant, en campagne à Man le dimanche 18 octobre 2020, le Président de la République Alassane Ouattara a quasiment trahi un secret. Répondant à ses opposants qui s’opposent à sa candidature qu’ils considèrent comme anticonstitutionnelle, le chef de l’Etat, candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) a laissé entendre que la vraie raison du refus de ces derniers d’aller à l’élection présidentielle est le manque de moyens pour financer leurs campagnes.

«Au lieu de dire qu’ils n’ont pas l’argent pour être candidats, ils parlent de boycott. S’ils ont besoin d’argent je peux demander au ministère des finances de leur en prêter…», a-t-il ironisé.

Cette ironie de la part d’Alassane Ouattara suggère en filigrane que Pascal Affi N’guessan, candidat du Front populaire ivoirien (FPI), et Henri Konan Bédié, candidat du Parti démocratique de Côte d’Ivoire – Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA) n’ont pas perçu de financement comme ce fut le cas en 2015. Cela ne devrait pas être le cas pour le candidat indépendant Kouadio Konan Bertin dit KKB.

Car à l’évidence, en termes de surface financière, KKB est à des années lumières du PDCI-RDA et du FPI. Alors si l’ancien président des jeunes du parti doyen à les moyens pour battre sa campagne, confronté au discours de Ouattara à Man, peut-on déduire, légitimement, qu’il a reçu un financement du gouvernement? Rien n’est moins sûr !

Comments

comments

What Next?

Recent Articles