01252020Headline:

Côte d’Ivoire: quid des soroïstes arrêtés?

Depuis le retour avorté de Guillaume Soro en Côte d’Ivoire le 23 décembre dernier, plusieurs de ses proches ou de ses partisans ont été arrêtés et des perquisitions ont été conduites. Guillaume Soro crie au complot politique destiné à l’écarter de la présidentielle. Une quinzaine de ses proches ou de simples militants de son parti sont sous les verrous à la MACA en attendant de savoir exactement ce qui leur est reproché.

l y a d’abord Alain Lobognon. Ancien ministre, le député de Fresco avait défrayé la chronique il y a un an pour un tweet qui lui avait valu  de passer un mois en cellule avant une condamnation en appel à six mois avec sursis. À ses côtés cette fois, en détention préventive, 4 autres députés (Kanigui Soro, président du petit parti RACI,  Louquimane Camara,  Yao Soumaila et Soumahoro Kando).

Également derrière les barreaux, Souleymane Koné Kamaraté, plus connu sous le pseudonyme de Soul to Soul, ancien directeur du protocole de Guillaume Soro et proche parmi les proches. Il avait fait les gros titres lorsqu’une cache d‘armes avait été découverte chez lui à Bouaké pendant les mutineries de 2017. Emprisonné, il avait été gracié l’année suivante.

Avec eux en cellule, Simon Soro le frère du leader du GPS, et Tehfour Koné, candidat malheureux aux dernières municipales à Abobo, face à Hamed Bakayoko. Les présidents de l’UDS et du MVCI, petits partis soroïstes, Marc Ouattara et Félicien Sekongo sont aussi à la MACA.

Selon leurs avocats, ils sont détenus dans des conditions normales, ils reçoivent des visites comme celle du Conseil national des droits de l’homme le 31 décembre dernier.

Mais les arrestations et perquisitions se sont poursuivies depuis le 23 décembre. Un autre frère du candidat, Rigobert Soro, commissaire de police, a lui aussi été arrêté il y a 4 jours. Les avocats de Guillaume Soro n’ont pas de nouvelle de lui depuis. Pas de nouvelle non plus d’un certain Dr Koné présent lors de la perquisition du domicile de l’une des avocates de Guillaume Soro, Affoussy Bamba Lamine, le 31 décembre.

« On risque de tomber dans le délit de proche, si vous êtes un proche de Guillaume Soro vous êtes menacés », commente un avocat.

rfi

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment