06232017Headline:

Côte d’Ivoire: Rapt du Novotel/ l’ancien ministre Jean-Louis Billon demandé à la barre par la Défense/les raisons

Côte d’Ivoire: Rapt du Novotel, la Défense souhaite la comparution de Jean-Louis Billon en tant que témoin
Sauf refus, l’ancien ministre du Commerce, Jean Louis-Billon devra comparaître à la barre en tant que témoin dans l’affaire des disparus du Novotel.

C’est du moins ce que souhaitent les avocats de la Défense qui estime qu’il a sa part de vérité à dire dans le rapt du Novotel.

Puisqu’il aurait pris en 2011 la mesure interdisant les entreprises à payer leurs impôts au Gouvernement Gbagbo.
Jean-Louis Billon est donc attendu pour s’expliquer sur les motivations de sa mesure.
«Monsieur le Président, je vous fais remarquer que c’est Mr Louis Billon en sa qualité de président de la Chambre de commerce et d’industrie au moment des faits qui a appuyé le Gouvernement du Golf dans sa campagne contre le gouvernement Gbagbo. Nous en concluons que Yves Lambelin n’ayant pas suivi cette instruction pour démontrer qu’il est légaliste, a simplement été puni à mort, » a expliqué la Défense pour justifier lacomparution du ministre.
En prenant la parole à la suite de la Défense, les avocats de l’Etat de Côte d’Ivoire ont demandé au témoin Salif Belem s’il peut affirmer que Yves Lambelin lui a effectivement dit qu’il a rencontré une dame agent des renseignements généraux français.
«Mon ex-patron Lambelin m’a fait cas de cette information,» a répondu le témoin.
La veille, l’ex homme de main du français avait affirmé qu’un individu du nom de Doumbia avait dérobé une importante somme d’argent à la résidence du défunt.
Est-ce que vous pouvez confirmer que la veille vous avez dit qu’un certain Doumbia avait éventré les coffres-forts de Yves Lambelin et a emporté la somme de 50 millions de FCFA et des documents comptables importants.
«Oui, je l’ai dit hier, effectivement c’est Doumbia Alassane qui a cassé les coffres-forts et volé entre 40 et 50 millions à la résidence de Yves Lambelin et emporté les documents de la comptabilité,» a réitéré le témoin.
Selon lui le présumé auteur du vol, Alassane Doumbia n’est autre que le fils d’un des amis de Yves Lambelin.
Il a enfin conclu qu’il faisait entièrement confiance à son ex-patron et ne doute pas des propos que ce dernier aurait tenus.
Wassimagnon, Abidjan
koaci

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment