09252017Headline:

Côte d’Ivoire-Rattrapages Nordiques: Pourquoi des règlements de comptes entre frères du Nord?

En attendant que la rébellion « mange ses enfants » selon les enseignements de l’histoire, elle peut se permettre des mises en bouche. Et ce ne sont pas les nouvellement promus dans l’administration centrale qui feront la fine bouche. Administration au sein de laquelle Alassane Dramane Ouattara mentor des anciens rebelles du nord, président du Rdr, et cumulativement chef de l’Etat ivoirien vient d’opérer une véritable chasse aux sorcières par le truchement de son indécrottable affidés et nouveau Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Des postes et portefeuilles qui faisaient la fierté de certains « frères du nord » en récompense de leur hargne à casser du Gbagbo, ont été purement et simplement reaffectés à d’autres frères du nord qui trépignaient dans l’antichambre d’où ils risquaient de tourner casaque. Or il n’y a meilleur mode de s’aliéner un soutien dans une proche perspective électorale en le propulsant au sommet des responsabilités.

C’est ce que vient en effet de réaliser le chef de l’Etat ivoirien comme pour dire à Bedié et Soro, que le chef c’est bel et bien lui Ouattara. Cette valse à la tête des sociétés d’Etat répond et qu’on ne s’y méprenne, aux actes de rébellion nourris ces quatre derniers mois par le président du Pdci-Rda et le président de l’Assemblée nationale. Tous les deux qui longuement séjourné à Paris en France devront trouver des mots rassurants pour apaiser les coeurs des nouveaux limogés qui leur sont proches.

A commencer par la fille du Pr TOURÉ Saliou baron du Pdci-Rda le parti dirigé par Bedié. Touré-Litse Massandjé cette proche de Guillaume Soro le président de l’Assemblee nationale qu’on croyait indéboulonnable, a vu ses verrous sauter en un seul coup et par la même occasion s’est vue ravie le poste de Directeur général du Conseil Café Cacao, par un certain Yves Ibrahima Koné qui, il faut le noter, n’a jamais supporté le fait d’être toujours sur les starting-blocks mais jamais dans la course. Cet abonné du banc de touche de la filière café cacao, Yves Ibrahima Koné goûte donc aux joies de ses nouvelles charges à la tête du juteux Conseil café cacao (CCC) et laisse le soin à son successeur à ce poste de Directeur général par intérim du Conseil Coton-Anacarde, le Dr Adama Coulibaly d’avoir plein pouvoir. Ainsi ayant actée Alassane Ouattara ayant la proposition de Coulibaly Gon.

Seuls verts parmi les mûrs, sont les militants Pdci-Rda. Jean Claude Kouassi Kouassi est bombardé à la tête du Laboratoire Nationale des Travaux Publics (LBTP), suite à l’entrée au Gouvernement de KOUAKOU Amédé, nommé ministre des Infrastructures économiques. Jean-Claude Kouassi et Kouakou Amédé sont les rares Ivoiriens qui ne soient pas Dioulas et du nord dans ce ballet de nominations à forte odeur tribale et où les esprits vindicatifs au regret côtoient les revanchards jouissifs.

A part ces deux personnalités -du centre du pays – plus aucun autre ressortissant de ce pays ne peut se targuer d’être promu, peu importe ce qu’il a comme bagage intellectuel. En Côte d’Ivoire d’Alassane Ouattara, la norme est au « rattrapage ethnique » terme évoqué par Alassane Dramane Ouattara lui-même pour la toute première fois dans ce pays en 2012 quelques mois après la prise du pouvoir par les armes, aidé en cela par la France et son armée.

Le reste des nominations procédées par le régime Ouattara est à coloration nordique.

Pierre Dimba est nommé directeur général de l’Agence ivoirienne des Routes (AGEROUTE) où il remplace Bouaké Fofana lequel est nommé Directeur général de la Société Ivoirienne de Construction et de Gestion immobilière (SICOGI). Avant ce poste Demba était le Coordonnateur du Projet de renaissance des infrastructures de Côte d’Ivoire (PRICI).

L’ancien Directeur du Plan, Lansiné Diaby est nommé Directeur général du Fonds d’Entretien Routier (FER).

Le Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG) où Anne-Marie Konan Payne était presque devenue la mascotte depuis sa création en 2000, c’est désormais Bakary Sanogo le Directeur général il était Conseiller en Communication du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Ce vaste mouvement de nominations au sein de l’administration ivoirienne ne concerne pas que les cas susmentionnés. Le nouveau Premier ministre Amadou Gon Coulibaly passe à la dénivellation pour son propre parti et profit. En complicité et sous le regard bienveillant du chef de l’Etat Alassane Dramane Ouattara, Gon 1er comme l’appellent ses séides pose pierre après pierre les bases de ses ambitions pour l’après Ouattara.

Simplice ALLARD-GUIGREI

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment