12062016Headline:

Côte d’Ivoire Referendum: Voici pourquoi près de 4 millions sur 6,3 millions d’inscrits n’ont pas voté

bakayoko youssouf

Les résultats provisoires du référendum du 30 octobre 2016 en Côte d’Ivoire sont connus. Ils ont été donnés par Youssouf Bakayoko, le président de la Commission électorale indépendante. Selon ces résultats, 93,42% des votants ont opté pour le ‘’oui’’, contre 6,58 pour le ‘’non’’ pour un taux de participation de 42,42%.

A en croire ces chiffres, 2 678 601 des 6 313 758 Ivoiriens inscrits sur la liste électorale se sont rendus aux urnes le dimanche 30 octobre. Par ricochet, près de 4 millions d’Ivoiriens n’ont pas pris part au référendum. Précisément 3 635 137 personnes inscrites sur le listing électoral. Pourquoi ?

Plusieurs raisons expliquent ce manque d’engouement autour du nouveau contrat social qui doit fonder la 3e République de Côte d’Ivoire. A première vue, on pourrait penser au boycott appelé par les partis de l’opposition. Même si l’on peut penser que la faible participation est due à l’abstention des militants des partis d’opposition, force est de reconnaître que l’appel au boycott n’est pas la seule raison. En témoignage les explications de certains Ivoiriens rencontrés dans les rues d’Abidjan.

«Je n’ai pas pris part au référendum parce que depuis 2010 je ne vote plus », a expliqué D. Essoh, résidant à Marcory. Quant à Moussa C, un habitant d’Adjamé. il affirme n’avoir pas été encouragé par le projet. «Je n’ai pas voter parce que je ne sais rien de cette constitution. Le peuple n’a pas été consulté et on ne nous a rien expliqué à ce sujet», a dit Moussa.

Miss Tapé fait partie des nouveaux majeurs de 2015. Mais elle n’a jamais retiré sa carte d’électeur. Bien qu’elle pouvait voter avec sa carte d’identité nationale au référendum dans son quartier au Plateau Dokoui, elle a préféré s’en abstenir. «Les élections, ça ne m’intéresse pas», dit-elle.

Konaté Gabriel, un habitant de Cocody, a aussi boudé cette élection. «Je ne me reconnaissais pas dans la constitution et je ne voulais pas gaspiller mon argent pour aller voter à Yopougon. Ça n’a rien à voir avec le boycott. Entre suivre Alassane Dramane et Abou Drahamane, j’ai préféré resté à la maison », se moque-t-il.

En dehors de ces raisons, on peut évoquer les cas de maladie, de déplacement et même de décès, pourquoi pas. En somme, au vu des résultats, on peut dire que la nouvelle République ne fait pas l’unanimité des Ivoiriens.

César DJEDJE MEL

ivoirematin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment