07202019Headline:

Côte d’Ivoire/ Réforme de la CEI: Une organisation de la société civile a fait la morale à Ouattara. Ce qu’elle à dit

Une organisation de la société civile, CIVIS Côte d’Ivoire se dit préoccupée par la conduite du processus de réforme de la CEI en Côte d’Ivoire. Elle constate qu’en plus de l’absence d’inclusion, de méthodologie et d’agenda clairement établis et transparents, le gouvernement affirme vouloir réformer que la composition de la Commission centrale de la CEI. S’était le 19 mars 2019 à Yamoussoukro.

Une réforme électorale est faite pour unir et non pour diviser. La réforme du processus électoral ou de l’organe de gestion des élections devrait être un projet national et sociétal auquel tous les secteurs de la société devraient participer.

À l’occasion du compte-rendu du Conseil des Ministres du mercredi 13 mars 2019, le Porte-parole du Gouvernement a indiqué, relativement à la réforme de la CEI que le Gouvernement n’envisageait que la recomposition de l’organe de gestion des élections de notre pays et qu’il n’en ferait pas plus.

Cette affirmation du Porte-parole du Gouvernement suscite de fortes appréhensions sur la paix et la cohésion sociale en Côte d’Ivoire, au sein de la population ivoirienne.

Pour rappel, la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) a condamné l’État de Côte d’Ivoire pour violation i) de son obligation de créer un organe électoral indépendant et impartial, ii) de son obligation de protéger le droit des citoyens de participer librement à la direction des affaires publiques et iii) de son obligation de protéger l’égalité des citoyens devant la loi. De même, la CADHP a ordonné à l’État de Côte d’Ivoire de lui soumettre un rapport sur l’exécution de la présente décision … ».

Lire la suite sur ivoiresoir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment