03242017Headline:

Côte d’Ivoire: Regime du président Alassane Ouattara impuissant, face à la menace de l’administration publique, voici….

 

Les pourparlers entre le gouvernement ivoirien et les fonctionnaires peinent à aboutir, plus d’un mois après la trêve accordée au régime du président Alassane Ouattara. Face à cette impasse, les syndicats des travailleurs de la fonction publique ont décidé de reprendre la grève, selon jeuneafrique.com.

Reprendre la grève suspendue le 27 janvier 2017. C’est ce qui ressort de l’assemblée générale tenue le vendredi 03 mars par les syndicats de la fonction publique de la Côte d’Ivoire. Et pour cause, « depuis la trêve fin janvier, les négociations avec le gouvernement n’ont pour le moment pas abouti », selon Théodore Gnagna Zadi, président de la plateforme nationale des syndicats des organisations professionnelles du secteur public. Toutefois, la décision finale dépendra d’une ultime rencontre entre les syndicats et le ministère de la Fonction publique prévue pour ce mardi 7 mars à Abidjan.

Au menu de cette rencontre, la principale revendication des travailleurs : les arriérés de salaire. « Si le gouvernement ne nous fait pas de proposition concernant le paiement des arriérés de salaire, la reprise de la grève sera une option», renchérit  Mesmin Comoé, un autre responsable syndical.

Depuis plusieurs mois, les fonctionnaires exigent en vain, le paiement des arriérés de salaire, tout en protestant contre certaines conséquences de la réforme des retraites. Fin janvier, les syndicats avaient donc décidé d’observer une trêve d’un mois pour parvenir à un accord sur les dits arriérés, la dernière pierre d’achoppement entre syndicats et gouvernement. A en croire Théodore Gnagna Zadi, ces arriérés concerneraient plus de 120 000 fonctionnaires sur les 200 000 que compte la fonction publique.

Christophe SESSOU

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment