10192018Headline:

Côte d’Ivoire, Régionales: Le député Magloire Danin veut le Conseil régional du Tonkpi ?

La bataille du Tonkpi aura bel et bien lieu, et ce sera assurément entre l’Honorable Magloire Danin et le ministre Albert Toikeusse Mabri. Le député de Bin-Houyé entend donc défier le président de l’UDPCI lors des prochaines élections régionales dans le district des Montagnes.

A la faveur des prochaines élections locales qui se tiendront le 13 octobre 2018, les potentiels candidats se dévoilent de plus en plus afin de se jeter dans la bataille. C’est le cas dans l’ouest montagneux, où un quadragénaire trouble, à n’en point douter, le sommeil du Dr Albert Toikeusse Mabri. En effet, Magloire Danin a décidé de se porter candidat lors des élections régionales dans la région du Tonkpi.

Soutenu par le mouvement ”Tonkpi debout”, le Député de Bin-Houyé se dit déterminé à offrir le véritable développement auquel aspire la population de cette région, qui a tant souffert des affres de la guerre en Côte d’Ivoire. Aussi, malgré les énormes potentialités de la région du Tonkpi, les habitants demeurent dans un état de pauvreté avancé. C’est pourquoi cet expert en lutte contre la cybercriminalité entend diriger sa région natale loin des considérations politiques.

Magloire Danin, la bataille contre Mabri lancée
Mais pour y parvenir, il aura à affronter le président sortant du Conseil régional, en l’occurrence le Docteur Abdallah Albert Toikeusse Mabri, par ailleurs ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. La tâche est donc loin d’être aisée pour le jeune député, car le président de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) semble être en territoire conquis, dans le fief de son parti.

N’empêche que Danin Magloire dit s’être suffisamment imprégné des difficultés des populations pour savoir la solution qui leur convient. « Ma position privilégiée m’a permis de diagnostiquer les maux qui minent notre cher Tonkpi et d’envisager des solutions pour y remédier durablement. Je veux contribuer à assainir la vie politique de notre région qui est la principale cause de nos maux », a-t-il indiqué. Puis, il ajoute : « Pour gérer une région comme la nôtre, il faut être un peu loin de la politique. »

Dans sa lutte contre le ministre Mabri pour le contrôle du Tonkpi, l’Honorable bénéficie de nombreux soutiens, notamment celui non négligeable de Francis Guéi Pédou, fils du général Robert Guéi, fondateur de l’UDPCI, ainsi que plusieurs autres ressortissants de la région. « On a déjà nos 60 conseillers. On est candidat parce que nos parents nous ont demandé d’être candidat. Ils l’ont exigé », a-t-il révélé.

Quant au fils de Guéi, il s’en prend directement au ministre Toikeusse Mabri. « Comment une région qui a une telle diversité peut-elle être représentée par une seule personne ? » s’est-il interrogé, avant de faire remarquer : « Quand on dit ministre, c’est lui, député c’est lui, président du Conseil régional c’est lui… » Voilà pourquoi il affirme que Magloire Danin, leur « Macron » régionale, est la personne idéale pour sortir la région de sa léthargie, loin de la politique politicienne.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment