12142017Headline:

Côte d’Ivoire: Révélations sur la CPI,pro-Gbagbo observe qu’aucune plainte n’est déposée contre «Mediapart»

Côte d’Ivoire: Révélations sur la CPI, la plate-forme de l’opposition pro-Gbagbo observe qu’aucune plainte n’est déposée contre «Mediapart»

L’actualité ivoirienne est entre autre dominée ces derniers jours par les révélations de la presse française sur la Cour Pénale Internationale (CPI), concernant la détention de Laurent Gbagbo.

Une accusation contre la juridiction internationale qui suscite des réactions tant en Côte d’Ivoire qu’à l’extérieur.

C’est le cas pour la plate-forme de l’opposition Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) proche de l’ex président ivoirien.

Dans une déclaration dont copie est parvenue à KOACI, elle dit observer que depuis, « ces révélations qui ont tout l’air d’un véritable scandale de nature à discréditer la Cour Pénale Internationale, ni cette institution judiciaire, ni l’Etat Français n’ont à ce jour déposé plainte en diffamation contre l’organe de presse qui les met gravement en cause. »

EDS se félicite cependant de la réaction de la Cour Pénale Internationale qui a décidé d’ouvrir une enquête sur ces révélations afin d’établir la véracité des faits et de situer les responsabilités, avant d’interpeller la communauté internationale.

«EDS interpelle la communauté nationale et internationale et principalement le Conseil de Sécurité de l’ONU, les organisations de défense des droits de l’homme, les démocrates de tout bord à demeurer vigilants et à suivre de très près l’enquête ouverte par la CPI sur ce dossier pour la manifestation de la vérité et les conséquences que cette, Cour devra impérativement en tirer », indique –t-elle dans son document signé par son président, Pr Georges-Armand OUEGNIN.

EDS  se dit préoccuper par ces révélations de Mediapart qui, si elles étaient avérées, « exigeraient l’arrêt du procès en cours à la HAYE et la libération du président Laurent Gbagbo, son référent politique , du ministre Charles Blé Goudé ainsi que de tous les prisonniers politiques civils et militaires qui croupissent injustement dans les geôles du régime actuel à Abidjan. »

Par ailleurs et dans la même idée, Stéphane Kipré via son compte officiel, indique que les révélations du média parisien «confirment que son beau-père a été arrêté sur des bases illégales.»

« Les révélations de @mediapart « confirment que le Pdt Gbagbo a été arrêté sur des bases illégales. Sa libération ne serait que justice », peut-on lire sur le compte Twitter du président de l’Union des Nouvelles Générations (UNG).

Donatien Kautcha, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment