09202017Headline:

Côte d’Ivoire: Révision de la liste électorale:Trop de fraudes décelées /686 dossiers rejetés

youssouf bakayoko

Révision de la liste électorale: Des fraudes décelées à Aboisso, Ayamé, Plateau et Port-Bouët
La liste provisoire remise à 20 partis politiques

La Commission électorale indépendante (Cei) a remis, vendredi 19 août 2016, à 20 partis politiques, à son siège à Abidjan-II Plateaux, la liste électorale provisoire révisée.

Elle comporte 6 439 876 électeurs dont 3 259 270 hommes et 3 180 606 femmes, contre 6 300 142 électeurs en 2015, soit une hausse de 139 734 électeurs pour 10.646 lieux de vote en 2016 contre 10.336 en 2015.

Démarrée sur l’ensemble du territoire le 24 juin 2016, l’opération d’enrôlement a pris fin un mois plus tard, c’est-à-dire le 25 juillet 2016. Ce support électronique est composé d’un sous-fichier ‘’ Liste électorale provisoire 2016” comprenant les données alphanumériques des 6.439.876 électeurs constituant la liste électorale provisoire, et 10 646 fichiers pdf imprimables, un par lieu de vote, listant chacun les données alphanumériques des électeurs de leur lieu de vote correspondant. Ces fichiers pdf sont localisés dans le répertoire ‘’Liste électorale provisoire 2016’’ suivant un nommage et un classement de la manière suivante : libellés du département, de la sous-préfecture, de la commune et du lieu de vote.

Avant de procéder à la remise de la liste électorale provisoire sur support numérique aux partis politiques, Gervais Coulibaly, vice-président de la Cei chargé de la liste électorale, a révélé que 686 dossiers ont été rejetés. Selon le commentaire du commissaire de la Cei, ce sont des personnes qui tentaient de frauder. «Elles se sont fait enrôler hors délais, c’est-à-dire, après le 25 juillet, et la machine nous a signalé. C’est une tentative de fraude. Sans hésiter, nous avons annulé ces enrôlements, aussi bien dans la catégorie 1, c’est-à-dire, les personnes déjà inscrites sur la liste électorale, que dans la catégorie 2, c’est-à-dire les nouveaux et anciens majeurs», a expliqué M. Coulibaly.

«Partout où des hommes agissent, il y a des tentatives de fraude. Donc, nous avons des appareils qui nous permettent de déceler la date et l’heure de l’enrôlement. Avec les numéros de formulaire, nous annulons en ne cherchant même pas d’explication», a-t-il ajouté annonçant que la liste des personnes rejetées existe et que des enquêtes sont en cours pour démasquer ces fraudeurs qui ont tenté d’agir dans les communes d’Aboisso, d’Ayamé, Plateau et Port-Bouët.

Outre ces fraudes, l’orateur a fait savoir également, dans son rapport, que plusieurs doublons, des formulaires mal renseignés, des requérants mineurs, c’est-à-dire des personnes qui n’avaient pas 18 ans au 31 mars 2016 ayant essayé de se faire enrôler, ont été démasqués à la grande satisfaction des partis politiques. Par la suite, il a égrené le chronogramme de traitement des données recueillies et de la production de la liste électorale définitive. Selon lui, l’affichage de la liste provisoire aura lieu à partir d’aujourd’hui 20 août sur le site Internet de la Cei et dans les lieux de vote du 20 au 27 août prochain. Cette opération sera suivie de la période du contentieux du 29 août au 4 septembre.

Après les observations qui dureront du 5 au 9 septembre, confie Coulibaly Gervais, la Cei statuera sur toutes les réclamations dans un délai de sept jours, puis publiera ses décisions en les affichant au siège de chaque commission électorale locale concernée avant la publication et l’affichage de la liste électorale définitive le 19 septembre 2016, au plus tard. «Il s’agira pour la Cei d’extirper à terme, les cas de doublons, les personnes déchues de leur droit civique et les personnes décédées (135.247, selon les informations de l’Office national d’identification), avant la production de la liste électorale définitive », a encore expliqué Gervais Coulibaly.

Intervenant, le président de la Commission électorale indépendante, Youssouf Bakayoko s’est félicité de cette remise de la liste électorale provisoire aux partis politiques. Selon lui, c’est un geste qui va dans le sens de la confection de la liste électorale définitive. «Plus la liste est objective, plus les résultats qu’on va avoir seront acceptés. Alors, nous ferons tout pour que la liste électorale soit irréprochable», a-t-il dit. Un échange a ensuite eu lieu entre les partis politiques et le président Youssouf Bakayoko, qui était assisté des vice-présidents Koné Sourou, Auguste Séverin Miremont et du commissaire central et du conseiller spécial Adou.

Cyrille DJEDJED

linfodrome.com,

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment