10172017Headline:

Côte d’Ivoire: RHDP: Un grand bouleversement en vue… Bédié vraiment dans l’embarras?

RHDP: Un grand bouleversement en vue… Bédié dans l’embarras?

Le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) a réaffirmé son unité le dimanche 17 septembre dernier, au cours de la célébration de l’an 3 de l’appel de Daoukro dans ladite ville.

Alors que l’opinion redoutait une explosion de cette coalition, le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, qui en assure le leadership, a témoigné avec ses alliés qu’ils continuent leur aventure. Les adversités tues, l’unité à nouveau scellée, un grand bouleversement s’annonce au niveau de l’instance dirigeante de l’alliance au pouvoir. Nommé depuis le 15 février 2016 à la tête du directoire du Rhdp, Amadou Soumahoro doit, en effet, céder son fauteuil. L’ancien ministre du Commerce n’est plus, depuis le dernier congrès du Rdr tenu les 9 et 10 novembre dernier, le patron du Secrétariat général de ce parti dont il assurait l’intérim. Il a été remplacé par la ministre Kandia Camara pleinement nouvelle secrétaire générale du parti au pouvoir.

Le poste de président du directoire du Rhdp revenant de façon tournante aux secrétaires généraux des partis membres de la coalition, Henri Konan Bédié devrait procéder, dans les jours et semaines à venir, à la nomination d’une nouvelle personnalité pour occuper ce fauteuil. Logiquement, Kandia Camara devrait terminer le mandat de son prédécesseur, Amadou Soumahoro, avant de poursuivre la rotation.

Après le Rdr, le tour devrait revenir à une formation de la coalition. Le choix président Bédié a un choix à faire entre l’Udpci de Mabri Toikeusse et le Mfa. Mais, ces options présentent un profond embarras pour le président du Pdci-Rda en raison de quelques précédents avec, ou à l’intérieur, de ces deux formations alliées.

Depuis novembre 2016, en effet, la direction de l’Udpci est littéralement mise à l’écart dans la conduite des affaires de l’alliance.

Après avoir été débarqué du gouvernement, pour avoir présenté une liste parallèle à celle validée par les présidents Bédié et Ouattara, Mabri Toikeusse ne prend plus part aux décisions du Rhdp. Certes, il se réclame toujours de la coalition au pouvoir, mais formellement, il reste tenu loin du cercle des deux principaux leaders, qui font cavalier seuls. Quant au Mfa, ce parti traverse une profonde crise de leadership depuis le débarquement de son président-fondateur, Anaky Kobenan, par son ex-collaborateur Anzoumana Moutayé, lui-même confronté à une fronde ces dernières semaines.

Henri Konan Bédié va-t-il reprendre en main le directoire de sa coalition en le confiant à nouveau à son parti ? Pas si sûr, car ce poste reviendrait à Maurice Kakou Guikahué, qui en était l’ex-détenteur. Va-t-il continuer avec le Rdr, en nommant Kandia Camara ? Cette voie semble plus probable en revenant sur le mandat de l’ancien secrétaire général du Pdci-Rda, le professeur Alphonse Djédjé Mady, auquel avait succédé le ministre Guikahué dès qu’il y a eu changement au Pdci-Rda.

F.D.BONY

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment