11272021Headline:

Côte d’Ivoire : Roger Dakoury n’est pas du tout content de la réintégration de Koné Katinan Justin à la direction générale des Impôts

Après l’annonce de la réintégration de l’ex-ministre du budget Koné Katinan Justin à la direction générale des Impôts le lundi 25 octobre 2021, M. Roger Dakoury a marqué son indignation à travers un post sur sa page Facebook, face à cette situation qu’il a qualifié de réintégration des ‘’ex-exilés à géométrie variable’’, rapporte le confrère Djabiga Sor, dans afriksoir.

Pour rappel, rentré d’exil du Ghana le 26 septembre 2019, Me Roger Dakoury, le proche de Laurent Gbagbo avait été impliqué dans un accident mortel (02 morts) le 5 octobre 2019, arrêté, il a été jugé et condamné à 18 mois de prison ferme pour homicide involontaire, et libéré par la suite un an après, le 09 octobre 2020. « Je suis arrivé en Côte d’Ivoire depuis 2ans. Ils m’ont radié depuis…2018 alors que j’étais encore en exil avec les autres au Ghana. Pourquoi ?

Ils s’expliqueront devant Dieu un jour, à défaut de le faire devant les hommes Ici-bas… », voici ce qu’a répondu Me Dakoury à un de ses abonnés sur sa page Facebook qui a réagi après son post marquant sa colère relativement à la réintégration de ses camarades tandis que lui a été radié. En effet, tout comme l’ex-ministre Katinan, Me Dakouryé ancien président des greffiers de Côte d’Ivoire était fonctionnaire d’État, cependant, il a été radié pendant son exile et depuis son retour au pays le 26 septembre 2019, rien a été fait pour sa réintégration à la fonction publique, alors que son camarade de lutte lui a été réintégré.

Notons qu’en 2012, tandis qu’il était exilé à Accra depuis 2011, Abidjan avait demandé au Ghana d’extrader l’ex-ministre du Budget de Laurent Gbagbo Koné Katinan Justin, pour des faits de « crimes économiques et de meurtres ». Il avait également été condamné en janvier 2018 à Abidjan à 20 ans de prison dans l’affaire du casse de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), un mandat d’arrêt avait déjà été émis à cette occasion.

Sans oublier qu’étant soupçonné par la justice ivoirienne d’avoir organisé un vaste réseau de déstabilisation du pouvoir actuel, Abidjan avait demandé aux pays voisins Ghana, Togo et Bénin de l’arrêter et de l’extrader en Côte d’Ivoire. Si l’ex-ministre du budget a eu ‘’la chance’’ d’être réintégré dans ses fonctions régaliennes, bon nombre de personnes demeurent encore dans le couloir des négociations en attendant leur tour.

Voici ce qu’a déclaré Me Dakoury sur sa page Facebook dans la nuit du lundi 25 octobre 2021, faisant allusion à la réintégration de son camarade de lutte Koné Katinan au mépris de ses autres ‘’homologues ex-exilés’’ ; « Réintégration des ex-exilés à géométrie variable… Finalement pour quel motif réel aurions-nous été donc radiés, nous autres qui avons aussi passé 9 ans d’exils, alors que nous observons que certains homologue ex-exilés, eux sont réintégrés sans coup férir. N’avons-nous pas aussi droit à la vie ? ».

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Recent Articles