07272017Headline:

Côte d’Ivoire : RTI -Face aux difficultés Ouattara rappelle les dix années Gbagbo/Ce qu’il dit

 

ouattara rti

Face aux électeurs » (nom de l’émission, ndlr) sur la Rti (média d’Etat, unique média audiovisuel du pays ndlr),Alassane Ouattara est venu une fois de plus sur « son média » défendre près de deux heures en direct durant son bilan et ses bienfaits en vue de la présidentielle du 25 octobre.

Fidèle à lui-même l’introduction fut une missive au régime précédent et son président emprisonné à la Cpi. Pour le président candidat, à son arrivée au pouvoir le pays était « en total déconfiture », en quasi « banqueroute » à cause de 10 ans de Laurent Gbagbo et depuis son arrivée tout va beaucoup mieux.

Cet argument sera quasi systématiquement repris quand il sera mis face à des constats de promesses de son précédent programme non tenues.

En effet, sur un ton parfois hésitant, un air fatigué, il a affirmé avoir créé 2 millions d’emplois, ramené la paix, la sécurité, et estime que les ivoiriens se sont, grâce à son action, « retrouvés » (réconciliation, ndlr).

« Je souhaite avoir un deuxième mandat car c’est une opportunité pour moi pour continuer ce que j’ai commencé pour améliorer les conditions de vie des ivoiriens. » a déclaré le président.

Au sujet de la Cei,Alassane Ouattara  s’est épanché plusieurs minutes durant sans évoquer le point principal, le mandat de 6 ans dépassé et non renouvelable de son président, Youssouf Bakaoyoko qui à l’entendre, présidera bel et bien l’institution pour le scrutin à venir alors que sa démission est demandée par l’opposition pour une élection transparente.

Sur la bonne gouvernance et face aux suspicions d’enrichissement illicite de nombre de ses proches, au sujet de la déclaration des biens et de la vérification de leurs sourcesAlassane Ouattara  expliquera qu’ « en tant que libéral, un jour qu’il y a un problème on fera des vérifications ».

Pour celui qui étrangement ne sera pas interrogé sur la promesse d’ouverture du ciel audiovisuel non tenue, l’administration est trop procédurière « tout le monde veut mettre son visa », ça ralentit les projets et profite à la corruption.

Interpelé sur les logements promis,Alassane Ouattara ne réussira pas à donner les chiffres renvoyant les journalistes à interroger les ministres. Il évoquera des soucis de terrains avant de vite passer à d’autres sujets et énoncer des chiffres retrouvés dans ses fiches qu’il cherchait auparavant.

Parmi les annonces du soir, 100 entreprises publics, trop il souhaite en réduire le nombre, poursuivre le développement de l’industrie minière avec sa production d’or qui a doublé sous son premier mandat et plus de marchés pour les entreprises ivoiriennes à compter de 2016 (budget 2016).

Pour l’insolite, face à la caméra, à l’adresse des entrepreneurs en difficulté, Ouattara a suggéré d’interpeller par écrit les ministres et de « lui mettre en copie ». S’ils ne répondent pas, lui-même répondra à t’il affirmé.

Amy Touré, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment