06052020Headline:

Côte d’Ivoire: Saïd Penda félicité, après la sortie de son film traitant Gbagbo de despote

Saïd Penda partage l’émotion qu’il a ressenti après qu’il soit félicité par un individu qui venait de voir son film traitant Gbagbo de despote.

Un hommage qui m’a ému aux larmes…
Voici le message que j’ai reçu d’un Ivoirien qui venait de regarder le film sur gbagbo que j’ai réalisé, récemment partagé sur ma chaîne Youtube: « Saïd, frère mien. Tu demeures un très grand. Je me félicite d’avoir décelé cela tout de suite. Dieu te donnera le destin des grands Hommes. In shaa Allah! Tu es dans le vrai. Ma prière pendant ce mois sacré du Ramadan 1441H, est que le pouvoir actuel, la communauté ivoirienne du septentrion, nos ancêtres, plus généralement la Côte d’Ivoire, se souviennent de ton passage sur cette terre bénie. J’ai les larmes aux yeux. Simplement thanks a thousand ».

Je ne suis pas en quête de reconnaissance, mais cela fait chaud au cœur. J’aimerais que les Peuls (Guinée Conakry) et les Bamilékés (Cameroun) puissent penser la même chose de moi un jour. Eux-aussi vivent des brutalités (psychologiques et/ou physiques) dans une moindre proportion similaire à ce qu’ont vécu les Dioulas en Côte d’Ivoire sous Bédié et sous le criminel de guerre Gbagbo. Je prépare des documentaires pour étayer ces deux causes qui me tiennent à cœur.

Je me bats contre toutes les haines. Je veux construire des ponts en détruisant les frontières, qu’elles soient communautaires à l’intérieur d’un même pays, ou nationales pour séparer les nations. Car, en définitive, ce qui nous uni est plus fort que ce qui, en apparence, nous distingue et nous différencie.

Ce qui est vrai, est vrai!

Lire sur Yeclo

Comments

comments

What Next?

Recent Articles